RMC

Manuel Valls battu: "Les Français ont de l’honneur et ont refusé cette mascarade" pour Mehdi Ghezzar

Les "Grandes Gueules" sont revenues ce lundi sur la défaite de Manuel Valls dès le premier tour de l'élection législative, dans la 5e circonscription des Français de l'étranger.

Retour perdant pour Manuel Valls. L’ancien Premier ministre a été éliminé dès le premier tour des l’élection législative de la 5e circonscription des Français résidant à l’étranger, regroupant l’Espagne, le Portugal, Andorre et Monaco. Manuel Valls avait quitté en 2021 le conseil municipal de Barcelone pour faire son retour en France comme chroniqueur dans les médias, notamment sur RMC. Après cette première approche, il a soutenu officiellement le président sortant Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle 2022 avant de décider de se présenter aux législatives.

Mais l'annonce le 5 mai de l'investiture de l'ex-Premier ministre par LREM avait fait l'effet d'une bombe dans la 5e circonscription des Français de l'étranger, surtout chez les Français résidant en Espagne. Stéphane Vojetta, député sortant élu sous les couleurs du parti présidentiel, avait décidé de se maintenir face à ce "parachutage" tout en promettant, s'il était élu, de rester "un soutien loyal" d'Emmanuel Macron. Il est arrivé en deuxième position, loin devant Manuel Valls. C'est le candidat de l'alliance de gauche, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), Renaud Le Berre, qui est arrivé en tête.

Zohra Bitan: "Il a fait des choix qui me semblent un peu kamikazes quand même, pas très cohérents"

Un résultat qui a beaucoup fait parler dans Les Grandes Gueules ce lundi sur RMC. Tous s'accordent à dire que c'est surtout la personnalité de Manuel Valls plutôt que ses idées qui l'ont fait perdre.

"A part Valls, la majorité présidentielle est en tête partout. J’apprécie Valls pour ses idées mais il a fait des choix qui me semblent un peu kamikazes quand même, pas très cohérents", a réagi Zohra Bitan, ancienne soutien de l’élu d’Evry. "Les Français ont de l’honneur et ont refusé cette mascarade", tacle de son côté l’entrepreneur Mehdi Ghezzar.

Manuel Valls: "Je ne peux pas ignorer mon score et le fait que ma candidature n'a pas convaincu"

Un nouveau revers pour cet ancien poids lourd du Parti socialiste, qui avait quitté la vie politique française il y a quatre ans pour tenter de conquérir en vain en 2019 la mairie de Barcelone, sa ville natale.

"Je prends acte des résultats (...) Si la dissidence et la division ont semé la confusion, je ne peux pas ignorer mon score et le fait que ma candidature n'a pas convaincu", a-t-il écrit sur Twitter avant de désactiver son compte.

"Valls attise beaucoup de haine d’une partie de la gauche, mais bien avant son aller-retour en Espagne. Il s’est opposé à Hamon et avec Mélenchon, la rancœur remonte à longtemps…", note également Olivier Truchot.

J.A.