RMC
Exclusivité

Présidentielle: à quoi ressemblera le meeting d'Emmanuel Macron à Marseille

Emmanuel Macron est à Marseille, ce samedi, pour son grand meeting d'entre-deux-tours. Il prendra la parole à 15h30, depuis les jardins du Pharo. Un meeting à plusieurs enjeux pour le président-candidat

Week-end de Pâques ou pas, la campagne continue ce week-end avec une vue imprenable et sublime sur le Vieux-Port, sous un soleil de plomb. Tel est le décor du meeting d'entre-deux tours qu'Emmanuel Macron tiendra ce samedi après-midi, à 15h30, dans les jardins du Pharo, à Marseille.

Le dernier grand rassemblement de ce type du président-candidat remonte au samedi 2 avril. Il avait alors rassemblé près de 30.000 personnes dans l'enceinte couverte de Paris La Défense Arena. Cette fois, le meeting est prévu en extérieur, et près de 5 000 supporters devraient se masser sur les pelouses phocéennes. Dans un format, qui devrait se rapprocher, selon son équipe, de celui expérimenté mardi dernier, au pied de la cathédrale de Strasbourg.

Pas de quartiers Nord

Si les jardins du Pharo offrent un décor qui promet des images léchées, Emmanuel Macron avait initialement prévu d'organiser son meeting Marseillais, dans les quartiers Nord, dans l'enceinte d'un petit stade de foot, mais "trop compliqué à sécuriser" rapporte un membre de sa garde rapprochée.

Le président-sortant va donc s'exprimer depuis les jardins du Pharo, un décor qu'il connait bien, puisque c'est exactement à cet endroit, qu'il avait dévoilé - parfois sous la pluie, parapluie en main - son plan "Marseille en grand", le 2 septembre 2021. 

Benoît Payan invité mais absent

Benoît Payan, le maire de Marseille, issu des rangs du Parti Socialiste, qui a appelé à voter Emmanuel Macron pour le 2nd tour de la présidentielle, a bien été invité. Mais, selon nos informations, il ne devrait pas être présent cet après-midi, dans les jardins du Pharo.

"Ce n'est pas Benoît Payan qui va faire bouger les foules, ce qui sera déterminant c'est ce que va dire le candidat" se rassure un proche.

Contrairement au président de la région Sud, Renaud Muselier, allié d'Emmanuel Macron, venu du parti Les Républicains. Plusieurs élus ou ex-élus Marseillais seront également de la partie comme Bruno Gilles (Horizons) ou Martine Vassal (présidente de la métropole Aix-Marseille).

En revanche, les ministres du gouvernement n'ont pas été formellement invités. Selon nos informations, l'équipe de campagne leur a demandé de ne pas annuler leurs événements prévus en ce week-end de Pâques (tractage, porte-à-porte, réunions publiques), afin de pouvoir se démultiplier partout sur le terrain, à huit jours du second tour. 

Un programme légèrement amendé

Pour Emmanuel Macron, l'enjeu reste de taille. Le président-sortant pourrait présenter une version légèrement amendée - sans être complètement chamboulée - de son programme avec pour objectif de donner des gages aux électeurs de gauche (particulièrement à ceux de Jean-Luc Mélenchon, arrivé en tête à Marseille au 1er tour, avec 31% des voix) qu'il a promis d'écouter pour enrichir son projet en particulier sur le travail, l'écologie ou le pouvoir d'achat.

Le discours d'Emmanuel Macron pourrait donc intégrer une sorte de restitution de ses échanges - parfois virulents cette semaine - avec les Français sur le terrain dans le Nord, en Alsace et au Havre.

Paul Barcelonne (avec MM)