RMC

Présidentielle: "On va tous prendre du Xanax", ironise Charles Consigny, soutien de Valérie Pécresse

L'avocat Charles Consigny, ex-Grande Gueule qui a rejoint la campagne de Valérie Pécresse, a fait le bilan ce lundi sur RMC d'un premier tour catastrophique pour sa candidate.

Après la débâcle, l'heure des questions à droite. L'avocat et ancienne "Grande Gueule" Charles Consigny avait rejoint les rangs de Valérie Pécresse, qui a terminé sous la barre fatidique des 5% dimanche. En charge de la mobilisation de la société civile pour la campagne présidentielle, il dit ce lundi sur RMC prendre la (cuisante) défaite de sa protégée avec "philosophie".

"On fait preuve de philosophie et de calme. Pour la suite ? On va tous prendre du Xanax et quand tout le monde sera bien endormi, on verra ce qu'on peut faire. Plus sérieusement, je pense que la droite peut exister si elle fait preuve de modernité", analyse-t-il.

"Quand on voit notre score chez les jeunes, c'est là qu'on doit quand même se poser des questions"

Charles Consigny réclame ainsi plus de renouvellement au niveau des idées, mais aussi du personnel politique, tout en assurant que la droite traditionnelle a encore un avenir.

"Macron, ça s'arrête électoralement le soir du second tour. Ce qui m'intéresse, c'est la suite. Si on tire les leçons du crash de notre candidate et de notre famille, on doit constater qu'on n'a pas fait preuve d'assez de modernité. Il faut du renouvellement, il faut faire un effort."

"J'ai appelé quand même à voter Macron (au second tour). Mais il y a des choses à faire à droite. Une société est possible sans autoritarisme, sans pass sanitaire, sans gilets jaunes éborgnés. On peut faire autrement. Quand on voit notre score chez les jeunes, c'est là qu'on doit quand même se poser des questions", souffle-t-il.

J.A.