RMC

Ranson, dessinateur de presse: "Darmanin sera très bien, il ressemble beaucoup à Sarkozy"

-

- - AFP

L’annonce du premier gouvernement d’Edouard Philippe, mercredi, n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Avec autant d’inconnus, les dessinateurs de presse vont devoir revoir leurs classiques. C’est le cas d’Olivier Ranson, qui officie au Parisien.

Olivier Ranson est dessinateur de presse au Parisien.

"Je suis un mauvais caricaturiste. Mais moins on connaît certains membres du nouveau gouvernement, moins on me reprochera qu’ils ne sont pas ressemblants dans mes dessins si je dois les faire. Donc je ne m’inquiète pas. Les inconnus, s’ils se font remarquer, on verra leur photo, je me constituerai une documentation et je pourrai les dessiner. Je regarderai aussi leurs CV, leurs aspérités.

Par ailleurs, il n’y a pas que des têtes inconnues, il y a quelques revenants. Dans les têtes connues, il y en a des plus faciles à dessiner que d’autres. Nicolas Hulot sera forcément plus facile à dessiner que Bruno Le Maire. Hulot était passé répondre à des questions au journal, et m’avait dit de passer et de l’écouter. Il m’avait tout de suite parlé de son nez, alors que moi je pensais plutôt à sa coupe de cheveux. Du coup j’ai retenu ça. Encore un que je vais complexer ou qui ne regardera pas mes dessins.

"Toujours plus difficile de dessiner les femmes"

Gérald Darmanin sera très bien parce qu’il ressemble beaucoup à Nicolas Sarkozy. Il sera exploitable facilement. Je suis ravi que Marine Le Pen n’ait pas été élue parce que pour Dupont-Aignan, on a été plusieurs à s’échiner sur une tentative de caricature. Donc je suis très content qu’il n’ait pas rejoint En Marche! La première caricature qu’on fait, elle n’est pas forcément probante. On cherche juste à le faire identifier par le lecteur.

Il faut aussi savoir que c’est toujours plus difficile de dessiner les femmes. Et Emmanuel Macron n’avait pas respecté le premier engagement qui était de nommer une femme à Matignon. Au contraire: il a mis un type, Edouard Philippe, qui est grand, barbu, dégarni et qui va être très facile à dessiner surtout avec son regard de Jack Nicholson. Donc j’ai déjà le Premier ministre dans la poche et dans la main".

Propos recueillis par Antoine Maes