RMC

Faut-il fermer les écoles en période de canicule? Ça fait débat sur RMC

Les épreuves du brevet des collèges ont donc été repoussées à lundi et mardi prochains, alors qu’elles devaient avoir lieu jeudi et vendredi, jours où la chaleur devrait être la plus forte de la semaine. Le ministre de l’Education nationale appelle aussi à une vigilance renforcée dans les écoles, mais ne prévoit pas de mesure de fermeture au niveau national.

Faut-il fermer les écoles en période de canicule? Ce sera du cas par cas, dit Jean-Michel Blanquer. Le directeur d’école devra informer le rectorat, se mettre en lien avec la municipalité et c’est le préfet qui prendra la décision. En attendant, le ministère recommande de garder les enfants dans une ambiance fraîche, vérifier les volets et les stores, s’équiper d’un thermomètre dans chaque salle, prévoir un endroit frais pour se replier.

Mais dans certains établissements, la situation est déjà étouffante. Plusieurs syndicats d’enseignants de Seine-Saint-Denis ont alerté la direction académique. Manque de matériel, bâtiments inadaptés, Régis Metzger est le co-secrétaire général du SNUIPP-FSU, premier syndicat dans les écoles:

"Aujourd'hui on est vraiment sur une mesure que le ministre annonce, mais il ne dit pas grand-chose sur le reste si ce n'est que visiblement, il va donner latitude pour fermer des établissements ou des écoles au cas où. Passer des épreuves, c'est compliqué dans ces conditions-là, mais faire classe et apprendre à l'école dans des conditions pareilles, c'est tout aussi difficile. Nous on est pour que le ministre écoute les collègues, et que si les collègues demandent à ce qu'on ferme les écoles, ce soit fait en prenant soin qu'ils puissent être pris en charge, parce que c'est aussi ça le problème. J'entends les parents d'élèves qui disent: 'si ce n'est pas l'école, c'est où?'"

Certains parents réclament un congé canicule

Justement, si ce n’est pas l’école, c’est à la maison. Et les parents d’élèves demandent à pouvoir quitter le travail pour s’occuper des enfants en période de fortes chaleur. La FCPE, dont Catherine Denis est déléguée à Saint-Denis, milite pour un congé canicule: "Ma fille est en maternelle, s'il n'y a pas d'école, il faut bien que je puisse la garder. Les canicules vont se reproduire, et là on voit qu'elles arrivent de plus en plus tôt. C'est à l'Etat de prendre des engagements forts pour la santé de nos enfants".

L’Etat avait déjà fermé des écoles en Corse mi-juin en raison des fortes chaleurs. Même chose dans certains départements d’Outre-mer lors des épisodes de brumes des sables. En Allemagne, les fermetures sont automatiques dès que le plan canicule est enclenché.

Canicule Info Service: 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h) 

Matthieu Rouault