RMC

LBD, militaires, et manifestations interdites... Quel sera le dispositif de sécurité pour "l'Acte 19" des "gilets jaunes"?

RMC
Au moins 5000 policiers et gendarmes seront mobilisés samedi à Paris. Ils auront notamment pour consigne d'aller plus au contact pour éviter des débordements similaires à ceux de l'acte 18.

Un dispositif renforcé avant l’acte 19 des "gilets jaunes". Après les scènes de violence du week-end dernier, le gouvernement avait notamment annoncé des mesures comme une possible interdiction de manifester sur certains points bien définis. Ce sera notamment le cas samedi à Paris où les rassemblements seront interdits le long des Champs-Elysées

Au moins 5000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans la capitale. Ils seront sous les ordres d'un seul chef, le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement.

Les forces de l’ordre auront, à leur disposition, des lanceurs d'eau, des LBD équipés de leurs anciennes cartouches à la portée plus longue que la semaine dernière. En revanche pas encore de produits marquants ni de drones, le temps de mettre en place ces nouvelles technologies. 

Les militaires de Sentinelle mobilisés

En amont des manifestations des contrôles dans les gares, les airs d'autoroute bref avant tout possible rassemblement non autorisé. C'est donc le mot d'ordre: prévenir, interpeller immédiatement. En cas d’affrontement, les forces de l’ordre ont également pour ordre d’être plus réactif et mobile en allant notamment au contact des manifestants violents. Une de prise risque assumée par le gouvernement.

Mobilisés aux côtés des forces de l’ordre ce samedi, les militaires de l’opération sentinelle ne participeront "en aucun cas au maintien de l’ordre", a précisé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. 

Gwladys Laffitte avec Guillaume Descours