RMC

Limitations de vitesse: "9 Français sur 10 sont pour un retour aux 90 km/h"

Après un passage total au 80 km/h sur de nombreuses routes secondaires, la moitié des départements ont fait marche arrière et ont réhaussé la vitesse maximale autorisée à 90 km/h, comme auparavant. Un casse-tête pour les automobilistes.

Depuis le 1er juillet 2018, les 80 km/h au lieu des 90 sont la norme sur toutes les routes secondaires non-pourvues d'un séparateur central. Devant le tollé général, notamment devant la protestation des "Gilets jaunes" à l'époque, un amendement à la loi en vigueur depuis le 26 décembre 2019, permet aux départements de repasser aux 90 km/h sur les routes concernées. Conséquence, 50% d'entre eux ont choisi un retour à la limitation maximale d'antan.

De quoi suffire pour abolir définitivement les 80 km/h ? C'est en tout cas ce que plaident les associations d'automobilistes, à l'heure pourtant où les prix de l'essence explosent: Car "80km/h partout c’est plus économique, plus écologique et plus sécuritaire", rappelle Emma Dancourt ce vendredi sur RMC ajoutant que "dans les trois premiers mois, la sécurité routière avait assuré qu’on avait épargné 379 vies avec les 80 km/h".

Mais l'association "40 millions d'automobilistes" dénonce le casse-tête provoqué par les changements des règles de vitesse incessants et les amendes qui vont avec. Alors "9 Français sur 10 sont favorables à un retour à 90 km/h sur nos routes", assure sur RMC Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes". "C’est une vitesse maximale autorisée. Quelqu’un qui dit qu’il est bien à 80 km/h sur la route, il a besoin d’une vitesse maximale autorisée de 90 km/h. Quand les vitesses maximales étaient à 90 km/h, les vitesses moyennes étaient de 82 à 83. Aujourd’hui avec la limite à 80 km/h la moyenne est toujours la même", explique celui qui milite pour un retour aux 90 km/h.

"Il faut des radars partout"

Pierre Chasseray cite les exemples danois et suédois où les routes retrouvent petit à petit une vitesse maximale autorisée de 90 km/h: "Ils se sont rendus compte que lorsqu’on fixe la vitesse à 80, une part respecte la loi mais il y en a qui vont juger que c’est bas, vont doubler prendre à risque et avoir un comportement dangereux/ Il faut trouver le point d’alchimie, le point précis où l’on accepte une vitesse suffisamment élevée pour que personne n’a envie de la dépasser et qui soit suffisamment sécuritaire", plaide-t-il.

Pour Périco Légasse, il faut regénéraliser les 90 km/h, en ajoutant des radars "partout". "Ces limitations, elles ne sont pas respectées, je fais de la route en permanence et je vois le viol de la loi", assure-t-il. "Je veux des radars partout, des sanctions partout. Il y a des gens qui sont hors la loi et ce sont des assassins de la route", ajoute Périco Légasse très remonté.

>> A LIRE AUSSI - 80 km/h: ces départements qui vont repasser à 90 km/h

G.D.