RMC

Régionales: comment les candidats s'approprient le thème de la sécurité en Auvergne-Rhône-Alpes

RMC DANS VOS RÉGIONS - À deux jours des élections départementales et régionales, direction la région Auvergne Rhône-Alpes où on s'intéresse au thème de la sécurité.

Tous les jours cette semaine, on vous emmène dans une région de France pour évoquer les différents enjeux de ce scrutin. A quoi servent les conseils régionaux ? Quels bilans et quels programmes ?

La sécurité n'est pas une compétence directe des régions, et pourtant tout le monde en parle car c'est l'une des premières préoccupations des Français. Les candidats rivalisent de propositions pour répondre à ces inquiétudes.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, quand on demande aux passagers d'un TER s'ils sont en sécurité, la réponse est unanime. "Je trouve qu'on n'est jamais à l'abri de rien, notamment à la sortie des gares. Il y a peut-être besoin de plus de caméras", témoignent certains usagers.

"Mettre en place des brigades de sécurité dans nos lycées"

Et aux abords des lycées gérés par la région, après plusieurs débordements, le sentiment est identique. Pourtant le président sortant Laurent Wauquiez n'a pas lésiné sur les moyens depuis 5 ans: 160 millions d'euros investis, des portiques de sécurité, des milliers de caméras. Mais il veut en faire plus.

"Mettre en place des brigades de sécurité dans nos lycées quand il y a des problématiques d'affrontement. Mais aussi en utilisant les nouveaux moyens technologiques comme la reconnaissance faciale."

"Les milices n'ont jamais arrêté la violence, au contraire"

Pour ses opposants, le candidat Les Républicains ne s'attaquent pas aux vrais problèmes. Bruno Bonnell est le candidat soutenu par La République en Marche:

"Les milices n'ont jamais arrêté la violence, au contraire. C'est même dangereux. Et des caméras avec personne derrière, ça ne sert à rien"

Et même à gauche, les têtes de listes ont fait évoluer leur programme. Najat Vallaud-Belkacem porte les couleurs du Parti socialiste.

"J'aiderais les communes à avoir des centres de supervision urbaine avec des moyens humains dedans. Des gens expérimentés, professionnels qui regardent les images et savent arrêter les situations de tension ou de délinquance au bon moment."

Mieux protéger les femmes des agresseurs?

Pour Andréa Kotarac, le candidat du Rassemblement national, les femmes victimes de violences sont les oubliées de la campagne des régionales.

"Il faut aider les femmes à porter plainte. Ca passera par le financement de permanences juridiques et en les protégeant au niveau de l'enquête."

En 2019, 17 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints en Auvergne-Rhône-Alpes.

RMC DANS VOS REGIONS

Episode 1: les transports, sujet-clé de la campagne en PACA

Episode 2: en Bretagne, la flambée du marché de l'immobilier embrase la campagne

Episode 3: dans les Hauts-de-France, la question de l'emploi et du chômage au coeur des débats

Episode 4: les langues régionales se glissent dans les débats de la campagne en Occitanie

Episode 5: comment les candidats s'approprient le thème de la sécurité en Auvergne-Rhône-Alpes

Gwenaël Windrestin (avec J.A.)