RMC

La détresse d'une infirmière en EHPAD: "Je ne suis pas un cas isolé, beaucoup pètent les plombs"

-

- - -

Mathilde Basset, une jeune infirmière en EHPAD, s'est adressée à Agnès Buzyn, la ministre de la Santé pour protester contre ses conditions de travail déplorables pour elle comme pour ses patients.

Son message sur les réseaux sociaux a été relayé plus de 15.000 fois. Mathilde Basset, une jeune infirmière d'un EHPAD, un établissement pour personnes âgées, a décidé de rendre sa blouse. Et s'est adressé directement à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, via un post Facebook. Un geste fort pour dénoncer ses conditions de travail mais surtout les conditions dans lesquelles sont pris en charge les personnes indépendantes.

Ce jour-là, Mathilde Basset est la seule infirmière au planning dans l'EHPAD où elle est en CDD. Seule pour s'occuper de 99 résidents en attente de soins: "Je me suis dépêchée de distribuer mes médicaments, j'ai pressé les résidents pour prendre leurs médicaments. Ca c'est de la maltraitance. L'infirmière n'est plus à sa place, n'est plus soignante", raconte la jeune femme de 24 ans à RMC.

"On ne peut pas traiter des vies humaines comme ça"

En rentrant chez elle, la jeune infirmière s'effondre en larmes et décide de publier ce texte: "Parce qu'on ne peut pas traiter des vies humaines comme ça. On est tous susceptibles de se retrouver un jour en institution, Mme la ministre aussi, et ses parents, les vôtres, les miens…"

En trois semaines, le texte de la jeune infirmière a été partagé plus de 15.000 fois: "Je me suis aperçue assez rapidement que je n'étais pas un cas isolé, que les infirmières qui pètent les plombs sont nombreuses".

En début de semaine, Mathilde Basset a envoyé son texte par courrier à la ministre de la santé. Pas de réponse pour le moment.

Céline Martelet (avec Paulina Benavente)