RMC

François, accidenté de la route: "Ma famille et mes amis ne savaient pas si j'allais me réveiller"

TEMOIGNAGES - Alors que la mortalité routière a augmenté de 2,4% en 2015 et que la Sécurité routière lance ce vendredi une nouvelle campagne de sensibilisation, RMC a rencontré François, victime d'un accident de moto il y a deux ans. Accident dont il garde toujours des séquelles…

C'était il y a deux ans, en janvier 2014. François est à moto sur une route nationale lorsqu'une camionnette le percute. Puis une seconde. Ce jour-là, sa vie bascule. Celle de ses proches aussi. "Ça a été un choc. Mais le deuxième choc a été quand j'ai vu ma famille, mes amis qui, pendant huit jours, m'avaient vu comme un légume, raconte-t-il sur RMC. Ils ne savaient pas comment j'allais me réveiller ni si j'allais me réveiller".

"Ils ont forcément tous pris une claque énorme, poursuit-il. Tout ça est très lourd pour tout le monde. C'est dur et je sais qu'il y a des personnes qui ont eu du mal à venir. Elles me l'ont dit après. C'est trop violent…" C'est pourquoi, alors que le nombre des morts sur la route est reparti à la hausse depuis deux ans, la Sécurité routière inaugure ce vendredi une campagne de sensibilisation rappelant que les victimes des accidents ne sont pas seulement celles qui décèdent.

"C'est utile"

Outre les blessés et les morts, il faut aussi prendre en compte la souffrance psychologique des proches. Une campagne dans laquelle se reconnaît François, désormais handicapé (il a eu la jambe broyée, subi de nombreuses greffes et marche seulement avec des béquilles). "C'est mon quotidien depuis deux ans. J'ai vu dans mon entourage des personnes blessées, meurtries par la situation", assure-t-il.

Et d'ajouter: "Elles aussi sont prises dans l'engrenage. Il y a les morts et les blessés mais pas seulement: il faut aussi prendre en compte les personnes autour. C'est vrai que si cette campagne peut faire prendre conscience à certaines personnes de cette réalité, c'est utile". Aujourd'hui, François, lui aussi, aimerait s'engager, écouter, conseiller les autres blessés de la route.

Maxime Ricard avec Juliette Droz