RMC

"Je n’ai pas envie qu’on me retire des jours de congés payés": les usagers de la SNCF et de la RATP exaspérés par la grève dans les transports

La grève à la SNCF et à la RATP se poursuit se mardi notamment en Île-de-France. Des travailleurs qui habitent loin de leur lieu de travail commence à ne plus soutenir ce mouvement.

Pour cette nouvelle journée de mobilisation, le taux de gréviste baisse à la SNCF, mais la circulation reste fortement paralysée. Seulement 20% des TGV et des Transilien pourront circuler, a indiqué la direction.

À la RATP, 10 lignes de métro sont toujours fermées mardi, les assemblées générales de salariés ont voté la poursuite de la grève au moins jusqu'à mercredi, et parfois jusqu'à vendredi. Les perturbations qui commencent à exaspérer les usagers, notamment ceux qui habitent loin de leur lieu de travail et qui ne peuvent pas se permettre de manquer une journée de travail.

Emilie habite dans l'Oise à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Depuis le début de la grève, cette vendeuse dans une boutique de chaussures passe six heures dans les transports en commun tous les jours. Sa situation professionnelle et personnelle l’oblige à venir travailler. 

"On est forcé de venir, on compte sur nous. Donc on fait le maximum pour pouvoir venir", explique-t-elle. 

Et si elle ne peut pas se rendre à son travail dans les jours prochains, Emilie a déjà prévu de venir rattraper les jours manqués. "Je n’ai pas envie qu’on me retire des jours de congés payés. Je travaillerai s’il faut six jours sur sept, ou une semaine, pour compenser", précise-t-elle.

Des conséquences en fin de mois?

Daniella perd chaque jour 40 euros si elle absente.

"Quand on se lève le matin, on se dit, il faut se lever pour aller travailler. Mais quand on arrive à la gare, que tu n’as pas de train, tu te dis qu’à la fin du mois, il y aura des conséquences parce que tu n’auras pas grand-chose dans ton salaire", affirme-t-elle. 

Cette femme de chambre commence à être un peu agacée par cette grève. "L’idéal ça serait de trouver une solution le plus vite possible", affirme-t-elle.

Malgré la perte de salaire Daniella a décidé de ne pas aller travailler aujourd'hui. 

Margaux Bourdin et Camille Schmitt avec Guillaume Descours