RMC

Pendant la grève, le nombre d'arrêts maladie à la RATP explose

Selon Le Parisien, près de 20% des conducteurs de métros de la RATP étaient en grève la semaine dernière. Le groupe a annoncé un renforcement des contrôles.

Des salariés de la RATP se mettent-ils en arrêt maladie pour continuer à être payé pendant la grève contre la réforme des retraites ? Selon le Parisien - Aujourd'hui en France le nombre d'arrêts maladie dans le groupe a explosé depuis le début du conflit social le 5 décembre dernier.

Une hausse qui touche toutes les activités de la régie de transports : conducteurs de métro, de RER et de bus.

Chez les conducteurs de métro, les arrêts maladie ont été multipliés par 3 par rapport à l'an dernier depuis le début des grèves. Près de 20% des conducteurs de métros de la RATP en arrêt maladie la semaine dernière. Ce qui représente en moyenne 578 arrêts par jour contre seulement 137 l'an dernier à la même période. Cette technique qui permettrait de manière détournée de faire grève tout en étant payé. 

Des arrêts dus au stress ?

Ces chiffres révélés par le journal Le Parisien sont confirmés par la direction de la RATP. Elle a décidé d'intensifier les contrôles chez les malades pour déceler les fraudes. Sur 400 réalisés récemment, 90 ont conduit à suspendre les indemnisations.

Les syndicats eux dénoncent une chasse aux sorcières et font valoir que les sources de stress sont multipliées de manière exponentielle : embouteillages, voyageurs excédés ou encore pression des grévistes sur les non-grévistes. Des motifs qui justifieraient selon eux les arrêts.

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours