RMC

Petits excès de vitesse: "Il faut foutre la paix aux automobilistes raisonnables"

Le gouvernement envisage de supprimer le retrait d'un point pour les excès de vitesse inférieurs à 5 km/h. Pour Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", "il faut libérer la pression sur les automobilistes raisonnables et taper sur ceux qui le méritent vraiment".

Il aimerait que le gouvernement aille encore plus loin et fasse voler aussi l’amende, en même temps que le point. Pour Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", la piste étudiée par le ministère de l’Intérieur pour supprimer le retrait d’un point en cas de petit excès de vitesse, moins de 5 km/h, est "une mesure qui est plutôt pas mal, qui va toucher les gens qui conduisent pour leur travail, les gros rouleurs", mais qui "malheureusement, ne va pas assez loin". "Pour beaucoup d’automobilistes, il aurait fallu revenir aussi sur la sanction financière, qui est trop lourde", estime-t-il ce jeudi dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story.

Sous cette barre des 5 km/h, "on est dans l’excès de vitesse involontaire" selon Pierre Chasseray. "Il y a des militants anti-voitures qui ont décidé de monopoliser la parole pour raconter des bêtises, tacle le délégué général de ’40 millions d’automobilistes’. Je vais quand même rappeler que tous nos voisins frontaliers, sans aucune exception, qui font d’ailleurs mieux que nous en sécurité routière, pratiquent une tolérance sur les petits excès de vitesse. Ils ont créé des politiques anti-chauffards et ils ont laissé les chauffeurs tranquilles. Nous, en France, on tape et on est loin au classement de la sécurité routière, voire même on décline. On était 8e en 2008, on est 15e aujourd’hui."

"C’est sans doute électoraliste, mais ce n’est pas mauvais pour autant"

En allégeant les sanctions contre les petits excès de vitesse, juste avant les législatives, cette mesure rendrait-elle la route plus dangereuse, comme l’assure des défenseurs de la sécurité routière ? "C’est sans doute électoraliste, mais ce n’est pas mauvais pour autant, assure Pierre Chasseray. Il faut libérer la pression sur les automobilistes raisonnables et taper sur ceux qui le méritent vraiment. A "40 millions d’automobilistes", on est favorable à une police de la route, qui va traquer les comportements dangereux, ceux qui doublent sur les lignes blanches, ceux qui téléphone au volant… Il va falloir faire de la répression forte sur les vrais dangers de la route. Et, pardonnez-moi, foutre la paix aux automobilistes raisonnables."

L’association "40 millions d’automobilistes" préconiserait aussi de revoir les tranches des excès de vitesse. "Cette mesure est juste mais insuffisante aussi, parce qu’elle n’est pas concernante pour tous les automobilistes, explique Pierre Chasseray. Pour l’instant, tous les excès de vitesse, ce sont des tranches de 10 km/h. Sauf celle des petits excès de vitesse, qui est de 1 à 20 km/h. C’est trop, il faut créer une tranche de 1 à 10 km/h, avec plus de souplesse, pas de perte de point et une toute petite amende. Et ensuite, garder de 11 à 20 km/h. Ce serait une mesure beaucoup plus concernante pour tout le monde. Mais le gouvernement a raison de travailler à cette non-perte de point pour les petits excès de vitesse, involontaires. Ce n’est pas une incitation à rouler plus vite parce qu’on perd de l’argent quand même."

LP