RMC

Prix des carburants: "40 millions d'automobilistes" réclame des mesures d'urgence à Emmanuel Macron

La hausse des prix des carburants se poursuit ces dernières semaines. Le prix du gazole atteint presque les 1,62 euros, un record historique. Face à cette situation, l'association "40 millions d'automobilistes" adresse une lettre ouverte au président de la République, Emmanuel Macron.

Pour les automobilistes, le budget carburant explose. En 2021, les prix à la pompe ont fortement augmenté, et la tendance semble se poursuivre en ce début d'année. En un an, le prix du gazole a par exemple augmenté de 20%.

Ces deux dernières semaines, le prix moyen du litre de gazole, par exemple, a augmenté de 10 centimes et atteint presque 1,62 euro, un nouveau record historique. Même augmentation pour le sans-plomb 95 E10, qui pointe à 1,68 euro le litre, autre record.

Face à cette flambée des prix, l’association “40 millions d’automobilistes” adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour lui demander pressement d’agir. 

Dans cette lettre que RMC a pu découvrir, l’association rappelle que “le 21 octobre dernier, le Premier ministre Jean Castex annonçait le versement automatique d’une 'indemnité inflation' d’un montant de 100 euros à tous les Français gagnant moins de 2000 euros par mois. [...] Côté carburant, le litre de gazole coûtait alors en moyenne 1,57 euro à la pompe, et celui du litre de SP 95 1,67 euro. Aujourd’hui, mercredi 12 janvier 2022, la plupart des Français ont reçu ‘l’indemnité inflation’ sur leur dernier bulletin de salaire de 2021 mais, surtout, ils payent toujours plus cher leur carburant".

"Les Français continuent à se faire braquer à la pompe"

Selon Pierre Chasseray, président de l’association et auteur de la lettre ouverte, “l’intervention gouvernementale n’aura éteint que le feu médiatique nourri par la colère des usagers de la route désarmés face à la flambée des prix, sans pour autant leur donner de véritable solution pour affronter cette situation”.

Avec cette lettre, l'association veut interpeller le chef de l’Etat pour lui demander de prendre des mesures “urgentes et efficaces” pour limiter les augmentations sur le carburant.

"Emmanuel Macron, c'est le seul qui peut agir tout de suite. La prime de 100 euros n'a rien changé, les prix n'ont jamais été aussi hauts. Les Français continuent à se faire braquer à la pompe. Je demande à Emmanuel Macron qu'il baisse les taxes, c'est un impératif", affirme-t-il ce mercredi matin sur RMC.

Une lettre qui pourrait d'ailleurs surprendre le président de la République dans sa forme. En effet, l'association a choisi de l'écrire sous forme de poème. "C'est une lettre ouverte en alexandrins. Il faut tout tester, notamment l'humour. J'espère qu'il la lira et surtout qu'il la comprendra", indique Pierre Chasseray.

-
- © 40 millions d'automobilistes
Guillaume Descours