RMC

Téléphoner au volant c'est un réflexe, alourdir les PV ne servira à rien

Ce conducteur risque aujourd’hui 135 euros d'amende et trois  points en moins.

Ce conducteur risque aujourd’hui 135 euros d'amende et trois points en moins. - AFP

La Sécurité routière va demander au ministère de l'Intérieur d'alourdir les PV pour utilisation du téléphone portable au volant, selon des informations du Parisien de ce mardi. De quoi dissuader définitivement les contrevenants? Pas sûr, si l'on en croit Iliès, jeune conducteur de 19 ans joint par RMC.fr.

Iliès, habitant d'Albi dans le Tarn, a 19 ans. Il l'avoue: il téléphone en conduisant.

"Quand je conduis, je garde mon téléphone à portée de main et si j'ai un appel je décroche. Les seules fois où je ne décroche pas, c'est quand je vois la police. Je ne me dis jamais: 'je suis au volant, je répondrai plus tard'. Si c'est pour quelque chose de sérieux, j'appelle plus tard, mais si c'est pour dire rapidement 'tu fais quoi?', 't'es où?', alors je réponds. Je n'ai pas de kit mains-libres, je réponds directement au portable quand je vois qu'il sonne. Je consulte également beaucoup les applis pour connaitre l'état du trafic, même en roulant. Je n'écris pas de texto parce que je trouve que ça, c'est dangereux.

"Je ne vois pas en quoi c'est vraiment dangereux"

Je ne sais pas si tout le monde le fait, mais en tout cas je n'ai pas l'impression d'être le seul à le faire. Tous ceux que je côtoie le font. Je me dis que si c'est interdit, c'est qu'il doit y avoir des raisons, mais moi je ne vois pas en quoi c'est vraiment dangereux.

Par exemple je trouve que fumer au volant est beaucoup plus dangereux que de téléphoner. Il suffit qu'on fasse tomber le mégot, on se brûle et on donne un coup de volant… En tout cas, je n'ai pas l'impression de moins bien conduire quand je suis au téléphone. Je ne me suis jamais fait peur en conduisant avec le téléphone à la main. Si cela arrivait peut-être cela servira-t-il d'électrochoc?

"J'ai du mal à me dire que je vais me faire prendre"

Alourdir les PV ça ne changera rien. 135 euros et trois points c'est déjà beaucoup et ça ne dissuade pas les gens. J'ai 19 ans et je suis toujours en période de probation (la période de probation dure au moins 2 ans après l'obtention du permis. Le détenteur ne dispose que de 6 points durant cette période, NDR). Malgré cela je continue.

C'est sûr que trois points en moins cela me ferait mal, puisque je n'ai que 6 points sur mon permis probatoire. Mais en fait, téléphoner au volant est un réflexe. J'ai du mal à me dire que je vais me faire prendre. Ça m'est déjà arrivé de passer devant la police en téléphonant mais je ne me suis jamais fait prendre."

Responsable d'un accident corporel sur dix

L'utilisation du portable au volant est responsable d’un accident corporel sur dix. Il a par ailleurs été prouvé que le conducteur enregistre entre 30 et 50% d’informations en moins sur la route lorsqu’il est au téléphone provoquant alors un impact négatif sur la bonne exécution des tâches nécessaires à la conduite.

L'envoi d'un SMS au volant multiplie par 23 le risque d'accident, selon des chiffres de la Sécurité routière. En 2015, 956.000 points de permis ont été retirés à des automobilistes contrôlés le téléphone à la main.

Le nombre de morts sur les routes a augmenté de 18,1% en avril dernier par rapport à avril 2016, pour atteindre 287 victimes (chiffres de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière).

Propos recueillis par Philippe Gril