RMC

Electricité: comment faire baisser sa facture grâce aux objets connectés

C’est un enjeu de taille cet hiver, face à la hausse des prix de l’énergie et au risque "élevé" de tensions sur le réseau en janvier: diminuer la consommation électrique et faire des économies. Avec des thermostats ou des prises connectés, des solutions existent pour réduire la facture.

Comment faire baisser sa facture d’électricité grâce à la technologie? La solution vient peut-être des objets connectés, qui permettent de gérer plus intelligemment sa consommation d’énergie, et de faire de grosses économies.

La star en la matière, c’est le thermostat connecté (Nest, Netatmo, Tado), qui permet d’avoir un suivi de sa consommation mais aussi d’augmenter et de baisser la température à distance (pour qu’il fasse doux quand on rentre du travail) ou en fonction de certains paramètres (si je sors de chez moi, si la température extérieure dépasse un certain seuil). Ça peut sembler gadget, mais le thermostat connecté est le moyen le plus rentable de faire baisser sa facture, devant les pompes à chaleur ou encore l’installation de panneaux photovoltaïques. Pour un investissement de 100-150 euros environ (le prix de l’appareil), on va faire baisser sa facture d’électricité de 15 à 20% environ (selon l’Ademe). Un bon investissement sur le long terme. Certaines agglos, à Lyon par exemple, proposent désormais un thermostat gratuit, Voltalis, pour tous ceux qui se chauffent à l’électrique.

Le deuxième élément très important, c’est le fait de visualiser sa consommation... C’est ce que montre une étude du CNRS: le simple fait de voir les kilowatts -et les euros- qui défilent fait baisser de 23% en moyenne la consommation. Pour ça, il existe des applications qui se connectent au compteur Linky (HelloWatt par exemple) mais aussi des assistants intelligents, comme Ecojoko. Un capteur placé au niveau du disjoncteur va analyser en temps réel la consommation électrique de tous les appareils de la maison, chauffage, cuisson, eau chaude, éclairage, frigo..., et ce que ça vous coûte en euros, à la minute près. Vous voyez les euros qui défilent sur l’appli. De quoi se motiver à éteindre la lumière quand on quitte la pièce...

>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités 

Prise connectée, douche avec des diodes: d’autres solutions efficaces

Il y a aussi la prise connectée qui permet de réaliser de belles économies d’énergie en luttant contre le fléau des appareils restés en veille (ça représente 11% de la facture d’électricité d’un ménage). C’est une prise électrique à laquelle on va brancher une télé, une lampe, un ventilateur…, et qu’on va relier au wifi de la maison, ce qui va permettre d’y avoir accès via une application sur son smartphone. Ce qui permet, d’une part, d’avoir un suivi en temps réel de la consommation électrique de l’appareil qui est branché (toujours dans cette logique de visualisation), et surtout, on va pouvoir allumer et éteindre la prise depuis l’appli. Par exemple, si on se rend compte qu’un appareil est resté en veille, on peut l’éteindre depuis son smartphone. On peut aussi créer des routines: allumer la prise à partir de telle heure et l’éteindre complétement la nuit, ce qui évite de laisser des appareils en veille. Accessoirement, ça permet aussi de simuler sa présence à la maison en allumant une lampe à distance, pour éviter les cambriolages.

Un autre gros poste de dépense, c’est l’eau chaude. Mais là aussi, il existe des solutions. Comme une douche qui va nous enguirlander si on reste trop longtemps sous l’eau... Des petites diodes électroluminescentes sont intégrées dans le pommeau et vont changer de couleur au fil de la consommation. Ça donne une petite ambiance boîte de nuit à la douche du matin. Au début, c'est une lumière verte, tout va bien. Au bout 10 litres, on passe en lumière bleue, puis au violet à partir de 30 et au rouge au-delà de 40. Là, on sait qu’on abuse un peu et qu’il est temps de sortir. Tout ça est relié à votre smartphone, cela vous envoie un suivi précis de votre consommation et des économies que vous réalisez. La promesse, c'est qu'en suivant ces indications lumineuses, on réduit sa consommation de 25 à 50%, pour une économie autour de 130 euros. C’est une entreprise française, Hydrao, qui commercialise ça. Leurs douches équipent déjà les appartements de Singapour ou encore ceux d’une chaîne d’hôtels américaine. Est-ce qu’on a envie de se faire enguirlander par sa douche ? C’est une autre question...

Anthony Morel