RMC

Témoignage RMC - Enfant sauvé: sa grand-mère adresse "un grand merci" à Mamoudou Gassama

Sur RMC, la grand-mère paternelle du petit garçon sauvé samedi soir par Mamoudou Gassama s'est confiée. Vivant à la Réunion, elle souhaite dire toute son admiration à ce "vrai héros".

"Il a bien sauvé mon petit bout de chou". Sur RMC, la grand-mère paternelle du petit garçon confie être toujours "très émue" devant les images du sauvetage de son petit fils de 4 ans et demi par Mamoudou Gassama, samedi soir à Paris. 

La femme, qui habite la Réunion, a découvert les faits tardivement: c'est sa belle-fille qui l'a mise au courant. Elle tient aujourd'hui a exprimer toute sa gratitude à Mamoudou Gassama, le jeune sans-papiers de 22 ans qui a escaladé plusieurs étages d’un immeuble à mains nues pour rattraper l'enfant, suspendu dans le vide, les mains agrippée à un balcon.

"Grand, grand merci gros. Bisou à lui. S'il était à La Réunion, je ne sais pas comment lui dire je l'invite à manger tout ça... C'est vraiment un héros. Vraiment un héros. Quand j'ai vu à la télé, mon Dieu, j'étais très émue. Mon petit-fils, mon petit-fils! Sauvez-le, sauvez-le!".

"Il a bien sauvé mon petit bout de chou"

Sur RMC, elle poursuit et souligne un nouvelle fois le courage de Mamoudou Gamassa, reçu lundi par Emmanuel Macron à l'Elysée et qui doit obtenir un titre de séjour ce mardi en vue d’une naturalisation: 

"Il parait que c'était 30, 45 secondes: il a pu escalader jusqu'au 4ème étage! Et lui il a dit qu'il aime bien les enfants. Il n'a pas croisé les bras. Il a bien sauvé mon petit bout de chou. Vraiment chapeau, toute la famille le félicite." 

Le père du petit garçon a récupéré son fils

Lundi, le père du petit garçon a récupéré son enfant, a pu apprendre RMC. L'homme d'une trentaine d'années avait été placé en garde à vue, samedi, pour "soustraction à une obligation parentale". L'enfant avait été provisoirement placé dans une structure d'accueil.

Absent au moment des faits, parti faire les courses et jouer à Pokémon GO laissant son enfant seul, le mis en cause a été déféré lundi matin et passera devant le tribunal correctionnel en septembre. "Il a reconnu les faits et exprimé un profond regret", selon le parquet de Paris. Une enquête sociale diligentée, a permis d'écarter tout risque de danger immédiat pour l'enfant. L'ordonnance de placement a par conséquence été levée et l'enfant a été rendu à son père.

Le père de famille, installé depuis deux ans à Paris, vivait avec son fils de 4 ans depuis le 9 mai dernier. La mère doit arriver demain matin en urgence de la Réunion avec leur deuxième enfant âgé d'un an. Elle devait les retrouver début juin pour s'installer avec eux. 

Marion Dubreuil et X.A