Un bébé se fait vacciner à Quimper, le 19 septembre 2017.
 

Le Parisien révèle vendredi que l'ANSM, le gendarme du médicament, pointe des risques liés à l'utilisation de l'aluminium dans les vaccins. Les conclusions datent du mois de mars, et il manque encore des fonds pour la poursuite des recherches. Une situation qui scandalise Didier Lambert, président de E3M. Cette association regroupe des victimes de la myofasciite à macrophages, maladie provoquée selon lui par les adjuvants aluminiques contenus dans les vaccins.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire