RMC

Audrey Pulvar: "A Paris, il y a toutes les facilités pour se déplacer autrement qu’en voiture"

Celle qui est candidate aux municipales sur la liste d'Anne Hidalgo a défendu la proposition de la maire de Paris qui veut supprimer la moitié des places de stationnement dans la capitale.

Paris toujours en tête des villes les plus embouteillées de France. Selon une étude mondiale TomTom Traffic Index, la capitale française pointe même à la 42e place des villes les plus embouteillées dans le monde. En moyenne, en un an le temps perdu pour un trajet quotidien de 30 minutes, aux heures de pointe et de 163 heures. 

Ces chiffres coïncident avec l’annonce de la maire de Paris, Anne Hidalgo, candidate à sa réélection aux prochaines municipales, qui veut supprimer la moitié des places de stationnement si elle sort victorieuse du scrutin en mars prochain. Cette annonce dans la continuité de sa volonté de renforcer son plan vélo dans la ville. 

"C’est une mesure qui s’inscrit dans un ensemble de mesures. Personne n’a jamais dit qu’on allait mettre 100% des Parisiens et des Parisiennes sur un vélo. Ce n’est pas ça l’idée. Effectivement, nous voulons développer encore plus les mobilités actives et notamment le vélo, mais aussi le mono-roue, les trottinettes, mais aussi les transports en commun", explique Audrey Pulvar, candidate aux municipales sur la liste d’Anne Hidalgo.

Les vélos, priorité d'Anne Hidalgo

Elle précise que les livreurs pourront continuer à circuler dans Paris, tout comme les taxis et VTC. 

"Neuf parisiens sur dix utilisent la marche et les transports en commun tous les jours et seulement un Parisien sur 10 utilisent la voiture. Dans Paris intra-muros, il y a toutes les facilités pour se déplacer autrement qu’en voiture", précise-t-elle.

Anne Hidalgo a pour objectif de construire 400 kilomètres de pistes cyclables d’ici 2024 pour faire la part belle aux vélos dans Paris.

Guillaume Descours