RMC

Ian Brossat: "Emmanuel Macron se découvre une fibre sociale à six jours des européennes"

Emmanuel Macron est monté au front lundi à six jours des élections européennes via un entretien à la presse régionale, pendant que les têtes de liste s'affrontaient lors d'un débat tendu sur LCI.

Emmanuel Macron monte en première ligne à six jours des élections européennes. Lundi, il a donné une interview à la presse régionale pendant que les têtes de liste s'affrontaient lors d'un débat tendu sur LCI.

"Je ne peux donc pas être un spectateur mais un acteur de cette élection européenne, qui est la plus importante depuis 1979 parce que l'Union est face à un risque existentiel. Si, en tant que chef de l'État, je laisse se disloquer l'Europe qui a construit la paix, qui a apporté de la prospérité, j'aurais une responsabilité devant l'histoire", a-t-il déclaré.

"C'est un mauvais acteur"

Une déclaration peu appréciée par Ian Brossat, tête de liste PCF, invité des GG ce mardi:

"Macron se mêle un peu de la campagne parce que la tête de liste de LREM n'est pas au top de sa forme. Pour le reste j'ai vu qu'il disait qu'il voulait être acteur de cette campagne, c'est en tout cas un mauvais acteur. Mon sentiment c'est qu'il se donne l'image de Flipper le dauphin alors qu'en réalité c'est plutôt le requin des Dents de la mer. C'est quelqu'un qui a mené des politiques libérales depuis deux ans et qui, subitement, se découvre une fibre sociale à six jours des élections européennes. C'est un peu curieux".

Les têtes de liste aux élections européennes se retrouveront mercredi sur France 2 puis jeudi pour une ultime confrontation sur BFMTV.

Paulina Benavente