RMC

Législatives: "Les gens qui ne sont pas contents du résultat, il fallait qu'ils se bougent pour voter"

Avec 350 sièges obtenus, le président de la République Emmanuel Macron a réussi son pari de gagner la majorité absolue aux élections législatives. Une victoire déjà critiquée par ses opposants en raison de la forte abstention, mais que défend Anthony, auditeur des Grandes Gueules. Selon lui, les électeurs n'avaient qu'à se déplacer dimanche, pour revendiquer leur désaccord.

C’est le pire taux d’abstention lors des élections législatives sous la Vème République. Avec 57,36% d’abstention, la victoire du parti du président de la République est déjà remise en cause par ses opposants. Cependant, pas question de ne pas en profiter pour Anthony, auditeur des Grandes Gueules. Il explique que cette nouvelle assemblée le réjouit, et que le président va pouvoir travailler correctement avec sa majorité.

"Cette assemblée me ressemble, et je suis très content sur plusieurs points de vue différents. Il y a une belle majorité, donc notre président va pouvoir travailler. Ensuite je trouve qu’elle ressemble beaucoup à notre population. Il a réussi un grand coup en rajeunissant l’assemblée, et j’espère qu’il pourra rajeunir les idées".

Cet auditeur des Grandes Gueules estime que les critiques qui sont formulées par les opposants à la République en Marche sont injustes. "J’entends beaucoup parler de légitimé et de probité au niveau de nos hommes politiques, et je pense qu’on ne doit pas omettre la probité et la légitimité de nos électeurs. Faire un troisième tour dans la rue, ce n’est pas honnête quand on est 4 sur 10 à s’être bougé pour aller voter dimanche. On attend toujours le mois de septembre pour parler, parce qu’en juillet-août, on est en vacances et qu'il ne faut pas pousser non plus. Là il faisait super beau dimanche, mais ça ne m’a pas empêché d’aller voter. On pouvait faire les deux. Les gens qui ne sont pas contents, il fallait qu’ils se bougent".

Anthony critique les abstentionnistes, estimant qu’ils ne pourront pas se plaindre si jamais le programme appliqué ne leur convient pas. "Il faut savoir ce que l'on veut. Je n’ai que 38 ans et moi on m’offre la possibilité de changer les choses, alors je l’ai fait et il fallait le faire. Il fallait aller voter, et moi je suis vraiment content du résultat. J’espère juste qu’Emmanuel Macron va tenir sa ligne et que pendant 5 ans, il va vraiment pouvoir bosser. Il a toutes les cartes en main pour le faire. Vous vous rendez compte qu’il y a des gens qui râlent, alors qu’il n’a même pas encore commencé à faire appliquer son programme".

Les Grandes Gueules avec A. B.