RMC

Marine Le Pen et Eric Zemmour en meetings ce samedi: un match à distance capital

Les deux candidats à la présidentielle Marine Le Pen et Eric Zemmour se livrent un combat à distance ce samedi. La présidente du RN à Reims, l'essayiste à Lille.

Duel de meetings ce samedi entre Marine Le Pen et Eric Zemmour. Un sacré match en perspective, avec deux salles, deux ambiances. D’un côté, Marine Le Pen à Reims pour une "convention présidentielle", un terme qui tient à coeur aux conseillers du RN, avec 3.000 personnes attendues.

De l’autre, un meeting à Lille qui sera "une œuvre d’art, un spectacle", nous disent les zemmouristes. Quelque chose, dit-on, qui n’a "jamais été fait dans la Ve République". Eric Zemmour n’arrivera pas à la tribune en hélico ou en tyrolienne mais 8.000 personnes sont attendues, en précisant: "Sans bus ni train affrété".

Un match sur la forme et aussi sur le fond

Marine Le Pen devrait montrer qu’elle est armée pour devenir présidente, selon un conseiller qui explique qu’elle va décliner un discours "solide, sérieux, terre à terre".

Nos confrères de BFMTV révèlent d’ailleurs ce vendredi matin la nouvelle affiche et le nouveau slogan de campagne de la candidate : "La France qu’on M", message qui se veut simple, positif dit le RN, façon de contraster, forcément, avec Eric Zemmour.

A Lille, Eric Zemmour axera son discours sur l’économie. "Il est le président du régalien, les gens l’ont compris", nous dit un soutien. "Maintenant, on veut montrer qu’il est le président du quotidien".

Il y aura bien un gagnant

Un match capital pour la suite de la campagne. Même si Marine le Pen veut installer le duel avec Emmanuel Macron et qu'Eric Zemmour veut "ringardiser" Valérie Pécresse. Les deux candidats se livrent une guerre sans merci. Encore ce vendredi matin dans Le Figaro, Marine Le Pen estime qu’il y a "quelques nazis" dans le camp d’Eric Zemmour, lui qui martèle une forme d’incompétence chez sa rivale.

Qu’ils le veuillent ou non, il y aura bien un gagnant à ce duel de meetings, même si pour l’instant Marine Le Pen devance Eric Zemmour dans les sondages. Au RN, on plaide "l’expérience": "Les grands meetings n’ont jamais fait un second tour".

Hélène Terzian (édité par J.A.)