RMC

Valls veut être candidat En Marche! aux législatives: "à l'évidence, il ne peut pas rester au PS"

Invité des Grandes Gueules ce mardi, Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon pendant la présidentielle, a souligné qu'il était "incohérent" pour Manuel Valls d'avoir à la fois sa carte d'adhérent au PS et de briguer l'investiture En Marche! aux législatives comme l'ancien Premier ministre l'a annoncé dans la matinée.

Ce mardi, Manuel Valls, qui avait déjà renié sa parole en soutenant Emmanuel Macron plutôt que Benoît Hamon lors de la campagne présidentielle, a annoncé sur RTL qu'il serait candidat de la "majorité présidentielle" à Evry (Essonne), aux élections législatives du 11 et 18 juin. Jugeant le PS "mort", il a déclaré vouloir "la réussite d'Emmanuel Macron" et souhaiter s'inscrire dans la République en Marche (REM), nouveau nom du mouvement du président élu. Une annonce de ralliement qui a provoqué de vifs remous au sein d'un Parti socialiste, déjà très affaibli par sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle.

Invité des Grandes Gueules, Mathieu Hanotin, qui était le directeur de campagne de Benoît Hamon, a notamment estimé que la déclaration de Manuel Valls "avait le mérite de la clarté et de la cohérence. Grand bien lui fasse". Pour autant l'ancien Premier ministre doit-il être exclu du PS? "N'est pas socialiste qui veut. Il faut partager un certain nombre de valeurs et un certain nombre de stratégies", tacle le député de Seine-Saint-Denis. (…)

"Nous avons besoin de clarté"

"Toutes ces histoires qui consistent à dire que l'on n'y arrive plus à gauche et donc que, finalement, pour rester au gouvernement ou se garder une place au chaud, il faut faire des alliances à droite, ce n'est pas mon histoire et ça ne le sera jamais", ajoute Mathieu Hanotin. "A l'évidence Manuel Valls ne peut pas rester au PS et être En Marche même si on n'est pas dans une logique de sanctions disciplinaires parce que ce n'est pas à la hauteur, estime-t-il encore. L'enjeu, le débat est profondément politique".

De toute manière, le choix de Manuel Valls "semble être assez clair" pour Mathieu Hanotin: "Il dit qu'il adhère parfaitement au projet d'Emmanuel Macron. Eh bien, quand on adhère, on en tire les conséquences. Il dit que ça ne le dérange pas d'être dans un gouvernement avec un Premier ministre de droite à partir du moment où c'est dans le projet d'Emmanuel Macron. Très bien mais dans ces cas-là il faut aller jusqu'au bout de la démarche. Peut-être que pendant la campagne présidentielle de Benoît Hamon nous avons laissé passer trop de choses, maintenant nous avons besoin de clarté". Et de souligner que "Richard Ferrand, lui, a annoncé sa démission du PS en cohérence".

M.R avec Les Grandes Gueules