RMC

227.000 agriculteurs concernés par une revalorisation de leur pension de retraite

LECHYPRE DU JOUR - 227.000. C'est le nombre d'agriculteurs qui vont voir leur retraite revalorisée.

227.000 agriculteurs vont bénéficier d’une revalorisation de leur retraites à compter du 1er novembre, puisque la loi Chassaigne entre en vigueur, loi qui prévoit que la pension de retraite des exploitants agricoles passe de 75% à 85% du Smic.

Cette revalorisation concerne les personnes qui justifient d'avoir accompli une carrière en tant que chef d'exploitation ou chef d'entreprise agricole pendant 17 ans et demi. Ils doivent avoir validé tous leurs trimestres.

Jusqu'à présent, les chefs d'exploitation touchaient en moyenne une pension mensuelle brute de 953 euros pour les hommes et de 852 euros pour les femmes, contre 1.500 euros pour l'ensemble de la population.

La pension passera à 1.035 euros pour une carrière complète. Pour certains quelques euros, pour d’autres pas loin de 200 euros.

Les agriculteurs concernés toucheront pour la première fois cette revalorisation sur leurs pensions du mois de novembre, versées début décembre. Cette hausse était prévue pour le 1er janvier 2022, mais elle a été anticipée de deux mois. Elle coûtera 280 millions d'euros chaque année et sera financée par la solidarité nationale.

Bientôt les conjoints agricoles et aidant familiaux?

Les conjoints ne sont pas concernés, pas encore du moins. Une proposition de loi avait été votée en juin 2021 à l'Assemblée nationale, mais elle n'a pas encore été examinée par le Sénat. Le texte, porté par le député communiste André Chassaigne, prévoit d'augmenter de 100 euros par mois en moyenne la pension des conjoints et des aidants familiaux qui ont travaillé sur les exploitations.

Pour eux, la situation est pire. Avec des pensions de 604 euros en moyenne. Ou 307 euros quand ils ont validé moins de 150 trimestres.