RMC
INFO RMC

Hausse des prix de l'énergie: les courtiers ont multiplié par trois leur activité

INFO RMC. En un an, l'activité des courtiers en énergie a triplé selon un chiffre du syndicat des Courtiers en énergie. Une conséquence de l'explosion des prix de l'énergie, avec des entreprises qui ont besoin d'aide pour renégocier leurs contrats.

Face à l'explosion des prix de l'énergie, de plus en plus d'entreprises ont recours à des courtiers pour négocier leur contrat. En un an, leur activité a triplé, selon le Syndicat des courtiers en énergie. Le but de ces courtiers est de guider les entreprises pour trouver et négocier les meilleurs contrats, car la flambée des factures d'énergie peut plomber les finances de certaines sociétés.

"À peu près 350 entreprises font vraiment face à des difficultés importantes du fait de la crise énergétique" indiquait il y a un mois, le ministre de l'Industrie Roland Lescure.

Depuis plusieurs semaines, cette agence de courtiers de Saint-Cloud est prise d’assaut. Florence, courtière, enregistre la demande d’une entreprise. “Ils me disent qu’ils sont choqués de proposition de renouvellement de leur contrat d’électricité par leur fournisseur”, explique-t-elle.

Après la prise de contact, place à la négociation avec les différents fournisseurs d'énergie. Et ça peut faire la différence selon Fanny Daudin, cheffe d'équipe. Exemple avec un boulanger.

“Il avait une facture de 15.000 euros à l’année. Et l’offre de renouvellement de son fournisseur était quasiment à 50.000 euros. Grâce à nous, ça a augmenté quand même, on ne fait pas de miracle, mais on a réussi à lui avoir un contrat à 40.000 euros”, détaille-t-elle.

Rémunérés par les fournisseurs

Face à la hausse des prix de l'énergie, tout type d'entreprise font appel à eux. “On a des franchises de restaurations, on a eu un torréfacteur, on a beaucoup d’hôtellerie…”, énumère Fanny Daudin.

Et résultat, les demandes ont triplé en un an, constate Jean-Sébastien Degouve, président du Syndicat des courtiers en énergie.

“La fin de l’année est toujours une période assez dense, mais cette année est encore plus dense que d’habitude. On fait au mieux pour y faire face”, indique-t-il.

Les courtiers sont rémunérés par les fournisseurs d'énergie. C'est en moyenne 1% du contrat rapporté.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours