RMC

Le patrimoine des ménages français a augmenté de 15% en 2021

Les ménages détiennent 80% du patrimoine de la France (photo d'illustration).

Les ménages détiennent 80% du patrimoine de la France (photo d'illustration). - Fotolia

Avec 15% de plus qu'en 2019, le patrimoine des ménages français a atteint 14.600 milliards d'euros en 2021, selon l'Insee. Cela correspond à la valeur des biens immobiliers et aux placements financiers, auxquels on déduit les crédits.

Le patrimoine des ménages français ne connaît pas la crise. Ou plutôt, lui aussi est porté par l’inflation. En 2021, il a atteint 14.600 milliards d'euros, d'après l'Insee. C'est presque 15% de plus qu'en 2019, avant la crise Covid.

Ce patrimoine comprend la valeur des biens immobiliers (terrains et constructions) et tous les placements financiers. On déduit de cette richesse les crédits contractés par les Français.

Les ménages détiennent 80% du patrimoine du pays

Par exemple, si une maison est achetée à 300.000 euros et qu'il reste 100.000 euros de crédit à payer, le patrimoine sera de 200.000 euros.

Ce sont, d'ailleurs, les ménages qui détiennent l'essentiel du patrimoine de la France: presque 80%. Le reste est détenu par les entreprises et l'État n'a que 2% avec 375 milliards d'euros.

Pourquoi ce nombre a augmenté par rapport à 2019? La valeur des terrains bâtis reste, en 2021, le premier facteur de croissance du patrimoine total, avec une hausse des prix qui se maintient (+ 10,5 % après + 9,5 %). 

Forte valorisation des métaux précieux

Les biens immobiliers (construction et terrains bâtis) représentent le principal actif, non-financier, détenu par les différents acteurs économiques. Leur valorisation influence donc fortement les variations de patrimoine.  

De plus, les objets de valeur, dont les métaux précieux, bénéficient d’une forte valorisation (+ 17,9 % après – 1,9 %).

Le patrimoine financier net des ménages augmente de 7,5 % en 2021, à 4 667 milliards d’euros, après une hausse de 5,6 % en 2020, porté par la flambée de la bourse.

Vu la situation des marchés d'action cette année, cela devrait être un peu différent.

Emmanuel Lechypre