RMC

Nouvelle prime carburant de 100 euros: qui peut toucher cette aide et comment

Les automobilistes peuvent à partir de ce lundi faire une demande pour toucher une nouvelle aide de 100 euros. Une prime soumise à des conditions, notamment de revenus. En effet, pour une personne seule et sans enfant, il faut au maximum toucher 1.314 euros net par mois.

C'est le lancement ce lundi de la nouvelle indemnité carburant de 100 euros. Près de 10 millions de ménages vont pouvoir en faire la demande. Mais cette prime est néanmoins soumise à des conditions.

“Il faut avoir plus de 16 ans et il faut travailler. Il n’est pas nécessaire d’avoir sa propre voiture. Vous pouvez utiliser la voiture d’un proche par exemple. Il y a environ 10 millions de personnes qui vont y avoir droit. Il y a une enveloppe d’un milliard qui est prévue”, explique ce lundi matin Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club Association, sur RMC.

Pour pouvoir toucher cette aide, il y a également des conditions de revenus. Pour être éligible, il faut, pour une personne seule, gagner moins de 1.314 euros net par mois. Si vous êtes en couple avec un enfant, vos revenus doivent être inférieurs à 3.285 euros net par mois. Ou 3.941 euros pour un couple avec deux enfants.

Les conducteurs de véhicules électriques également concernés

Ce chèque de 100 euros, chaque personne du couple peut en bénéficier. Mais pour cela, vous devez vous rendre sur le site impots.gouv.fr. Vous devez remplir un formulaire en ligne. Il vous faudra indiquer notamment votre numéro fiscal, l'immatriculation de votre véhicule. Et vous devrez attester sur l'honneur que vous l'utilisez bien vous rendre sur votre lieu de travail.

Autre point important, les personnes qui roulent en véhicule électrique et qui remplissent les conditions d'éligibilité peuvent eux aussi demander cette prime.

Les automobilistes ont jusqu’au 28 février pour faire la demande. Les premiers versements se feront à partir du 27 janvier pour les premiers dossiers traités, directement par virement bancaire.

Kévin Gasser avec Guillaume Descours