RMC

Prix des carburants: la fin de la remise à la pompe, un coup dur pour les automobilistes

Plus 20 centimes. C'est la hausse que connaissent les carburants à la pompe en ce début d'année avec la fin de la remise. Un vrai coup dur pour les automobilistes qui voient le prix de leur plein s'envoler.

Avec la fin des ristournes à la pompe, les prix du carburant ont augmenté de 10 centimes par litre depuis le début de l'année. C'est même 20 centimes en plus par litre dans les stations Total. Pour certains automobilistes, il faut choisir entre manger et conduire depuis la fin de la ristourne.

“C’est à 2,099 euros le litre. Donc ça a pris 30 centimes”, indique à la pompe Philippe, cadre dans le BTP. Il fait près de 300 km par jour, et s'occupe de la démonstration.

“A 30 centimes d'augmentation, ça fait 20 euros d’écart sur un plein. Je peux manger le midi pour 20 euros. Donc j’ai perdu le repas du midi et ce n’est pas Total qui va me l’offrir, je ne pense pas”, ironise-t-il.

"Les gens commencent à en avoir assez"

Un peu plus loin, Denise finit son troisième plein. Partie de Marseille, où elle a passé ses vacances, cette retraitée revient à Caen. Et le retour, sans ristourne, ressemble à un long chemin de croix. “Quand on est parti, il y a trois semaines, c’était moins cher, il y avait encore les aides. Là, au retour, il n’y a plus rien, ce n’est pas le même prix. Ça va péter, les gens commencent à en avoir assez là je crois et il n’y a pas que l’essence”, assure-t-elle.

Pourtant, les distributeurs de carburants ne profitent pas de la situation, assure Francis Pousse, leur président.

“Non, il n’y a pas d’effet d’aubaine. C’est-à-dire qu’on augmente et qu’on baisse les prix aussi rapidement que ça se passe sur les marchés à la pompe”, appuie-t-il.

Pour lui, impossible de prédire une baisse des prix, le cours du pétrole est trop fluctuant et varie au moindre incident.

Alfred Aurenche avec Guillaume Descours