RMC

France-Maroc: un match très particulier entre deux pays de moins en moins amis

Avant la demi-finale de la Coupe du monde entre la France et le Maroc ce mercredi (20h, en direct sur RMC), Nicolas Poincaré détaille dans "Apolline Matin" les raisons des tensions diplomatiques entre les deux pays.

C’est un match très particulier qui va avoir lieu ce mercredi soir au Qatar, entre la France et le Maroc. Parce qu’il oppose deux pays historiquement très proches, mais qui sont en train de s’éloigner… Deux pays longtemps très amis, mais aujourd’hui de moins en moins amis.

C’est provisoire mais symbolique: la France n’a actuellement pas d’ambassadeur à Rabat et le Maroc n’a pas d’ambassadeur à Paris. L'ambassadeur marocain n'était pourtant en poste que depuis moins d’un an mais il a été rappelé pour prendre d'autres fonctions. Le signe d’un coup de froid sur les relations entre les deux pays.

C’est l’affaire des visas qui est à l’origine de la brouille. La France proteste contre le fait que le Maroc refuse trop souvent de récupérer ses ressortissants lorsque la France veut les expulser. Et par mesure de rétorsion, Paris a décidé de réduire de moitié le nombre des visas accordés aux Marocains.

En réalité, le nombre n’a pas baissé de 50% mais il est tout de même devenu beaucoup plus difficile pour les Marocains de venir en France. Des visas sont refusés à des chefs d’entreprise ou à des Marocains qui viennent visiter leur famille. Ce qu’ils jugent humiliant, puisque les Français eux continuent à pouvoir visiter le royaume sans avoir besoin de visa.

L’autre sujet de dispute entre la France et le Maroc, c’est la question du Sahara occidental. Un dossier qui oppose surtout le Maroc et l’Algérie. Le Sahara occidental, c’est un grand désert revendiqué à la fois par le Maroc et par les indépendantistes du front Polisario soutenu par l'Algérie. C’est un contentieux majeur et empoisonné entre les deux pays. Et la France? Et bien, le Maroc lui reproche de ne pas reconnaître que ce territoire lui appartient. Et depuis plusieurs années, Emmanuel Macron multiplie les gestes de réconciliation à destination de l’Algérie et les voyages en Algérie. Ce qui, à chaque fois, a le don d'exaspérer les Marocains.

Emmanuel Macron bientôt de retour au Maroc?

Emmanuel Macron ne s’est plus rendu au Maroc depuis 2018. C'était une visite express pour inaugurer le TGV Tanger-Casablanca financé en grande partie par la France. Mais depuis, Emmanuel Macron n’est plus revenu. Et aujourd'hui, la prolongation de cette ligne TGV jusqu'à Marrakech pourrait être confiée aux Chinois. Ce qui serait un énorme camouflet pour les Français…

C’est encore le signe de deux pays qui sont en train de s'éloigner, alors qu’ils étaient extraordinairement liés. Depuis toujours, les élites marocaines font leurs études dans les écoles et les lycées français. Il y en a 45 dans le pays. Et des dizaines d’instituts français et de centres culturels… Il y a peu de pays dans le monde où la France investit autant pour assurer sa présence.

De tout cela, Emmanuel Macron devrait pouvoir parler ce mercredi soir avec le roi Mohamed VI. Ils devraient être l’un et l’autre dans la tribune présidentielle pour assister à cette demi-finale de la Coupe du monde. Et un mini-sommet informel est envisagé. Ensuite, Emmanuel Macron devrait enfin retourner au Maroc pour un voyage présidentiel le mois prochain.

Le Maroc soutenu par tout le monde arabe

En attendant, le Maroc sera soutenu ce mercredi soir par l’ensemble du monde arabe, y compris par les ennemis algériens. Au début du Mondial, la télévision algérienne ne donnait pas les résultats de l’équipe marocaine. Elle avait par exemple annoncé que l’Espagne était éliminée sans dire que c'était par le Maroc. Mais désormais, même les Algériens s’enflamment.

L'épopée de cette première équipe africaine à atteindre les demi-finales est suivie avec passion en Tunisie, en Egypte, en Syrie, en Irak, en Arabie saoudite et bien sûr au Qatar.

Avec en plus un enjeu politique: les joueurs marocains sont devenus les porte-drapeaux de la cause palestinienne, alors que le Maroc est un des premiers pays arabes à avoir normalisé ses relations avec Israël. Les joueurs marocains ont brandi le drapeau palestinien après leur victoire contre le Canada. Puis toute l’équipe a posé autour de ce même drapeau après avoir éliminé l’Espagne, le 6 décembre.

Ce soutien appuyé aux Palestiniens est encouragé par les autorités de Doha. Et il est souligné par la chaîne panarabe Al Jazeera qui émet de Doha. Et d'après le journal Le Monde, avec le soutien tacite du président de la Fifa, qui condamne la politique dans le sport mais qui a des indignations sélectives… Ce mercredi soir, ce sera donc la France contre le Maroc, le monde arabe et la Palestine.

Nicolas Poincaré