RMC

Paris: des incidents sur les lieux de la fusillade qui a fait trois morts

Des heurts ont éclaté à proximité du lieu de l'attaque à Paris, ce vendredi.

Des heurts ont éclaté à proximité du lieu de l'attaque à Paris, ce vendredi. - Thomas SAMSON / AFP

Alors que Gérald Darmanin venait de finir de s'exprimer après l'attaque dans le 10e arrondissement de Paris ce vendredi, des heurts ont éclaté. Les forces de l'ordre sont prises à partie par des dizaines de personnes.

Après l'attaque dans le 10e arrondissement de Paris ce vendredi, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu sur place. Il a notamment affirmé que l'homme soupçonné d'avoir tué trois personnes et blessé trois autres près d'un centre culturel kurde a voulu "manifestement s'en prendre à des étrangers".

Au moment où il venait de finir son discours, les choses ont dégénéré: des heurts ont éclaté. La foule s'est heurtée à un cordon de forces de l'ordre qui protégeait le ministre de l'Intérieur.

Des policiers arrivés en renfort

Les forces de l'ordre ont tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants, qui ont en retour lancé des projectiles dans leur direction, brûlé des poubelles et érigé des barricades dans la rue.

À 17h30, les violences étaient toujours en cours dans le 10e arrondissement. Des renforts de police très nombreux sont arrivés sur place.

Astrid Bergere