RMC

Prison: un livreur de cannabis par drone identifié par la police grâce à une carte mémoire

Après l'incident d'un drone qui s'est écrasé au sein de la maison d'arrêt de Brest, un livreur de cannabis a été identifié et interpellé grâce à sa carte mémoire.

En novembre dernier, un drone s'écrase dans l'enceinte de la maison d'arrêt de Brest. Il s'est pris dans les barbelés de la prison, potentiellement à cause des systèmes de sécurité conçus pour brouiller les ondes dans la maison d'arrêt et éviter ce genre de situation.

100 grammes de cannabis dans un drone

Dès cet incident, les gardiens commencent à examiner l'appareil. À l'intérieur de l'engin, les gardiens découvrent une barrette de 100 grammes de cannabis mais surtout, une carte mémoire.

A l'origine, elle est conçue pour enregistrer les vidéos et les images que tournent la caméra du drone, et ce en très haute résolution. Grâce à elle, et à l'exploitation de son contenu: les policiers vont finir par remonter jusqu'au propriétaire et pilote de la machine.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Le livreur connu des services de police

Il s'agit d'un homme de 36 ans, résidant à Brest et déjà connu des services de police et de la justice, notamment pour vol. Lundi, il est interpellé par la police chez lui. Son logement est perquisitionné et les enquêteurs y découvrent un second drone.

Comme le premier appareil, il a été saisi par la police. En garde-à-vue, l'homme a reconnu les faits, en gardant le silence toutefois sur le nom de son ou ses clients à l'intérieur de la maison d'arrêt.

>>> Retrouvez toute l'actualité police-justice sur le site et l'appli RMC

Poursuivi pour "tentative de remise de produits illicites à un détenu" et "télé-pilotage d’un aéronef circulant au-dessus d’une zone interdite", il a été remis en liberté en attendant son procès devant le tribunal correctionnel de Brest.

Lucile Pascanet avec Maxime Martinez