RMC

Roubaix: un policier accusé de viol par une femme venue porter plainte pour "violences conjugales"

RMC
Les faits se seraient produits mardi dernier. L'IGPN a été saisie de l'enquête.

Une femme de 35 ans déclare avoir été victime de viol chez elle par un fonctionnaire de police, qui intervenait pour des faits de violences conjugales à Roubaix, dans le Nord. 

Tout commence par une rencontre, quelques temps avant les faits présumés. La plaignante se rend au commissariat et dépose plainte pour violence conjugale.

Selon une source proche du dossier, la plaignante indique que le fonctionnaire de police, également délégué syndical, parvient alors à obtenir son numéro de téléphone, celui-ci étant présent dans la plainte. 

>> A LIRE AUSSI - Une adolescente de 13 ans rouée de coups et filmée: sept jeunes interpellés dans le Bas-Rhin

L'IGPN saisie

À plusieurs reprises, le policier l'aurait contacté par SMS, selon les déclarations de la plaignante. Elle raconte que, devant son insistance, elle finit par céder et le recevoir chez elle mardi dernier, vers 14h. Et c'est justement à cette heure-là, à son domicile, que la plaignante indique avoir été violée par ce policier. "Fellation et pénétration digitale forcée", voilà ce qu'elle déclare avoir subi quelques heures plus tard, dans la soirée, elle dépose plainte au commissariat.

Ce vendredi, la police des polices s'est vue confier une enquête pour faire la lumière sur ces accusations. Le policier mis en cause, détaché pour son mandat syndical sur la métropole lilloise, reconnaît une liaison mais conteste tout viol et toute agression, selon son avocat. 

Selon Me Emmanuel Riglaire, "ils se sont croisés dans les locaux" du commissariat et "c'est elle qui a récupéré ses coordonnées et qui est entrée en contact avec lui". "Il y a une liaison, mais tout est consenti. On conteste qu'il y ait eu quoi que ce soit de forcé", dénonçant des "rumeurs nauséabondes".

"L'homme que je défends est impatient de laver son honneur et d'apporter les éléments matériels qui prouvent la réalité de son innocence", a-t-il ajouté.

Maxime Levy avec Guillaume Descours