RMC

Violences conjugales: 208.000 victimes recensées en 2021 en France, en hausse de 21%

Pour bénéficier d'un accompagnement gratuit et anonyme en cas de violences, composer le 3919.

Pour bénéficier d'un accompagnement gratuit et anonyme en cas de violences, composer le 3919. - Eric Feferberg - AFP

208.000 victimes de violences conjugales ont été recensées en 2021 par les services de police et de gendarmerie, soit 21% en plus par rapport à 2020, selon les données du service statistique du ministère de l'Intérieur (SSMSI) diffusées jeudi. 2/3 d'entre elles concernent des violences physiques. Moins d’une victime sur quatre de violences conjugales a porté plainte.

C'est un chiffre qui ne fait qu'augmenter au fil des années. 208.000 victimes de violences commises par leur partenaire ou ex-partenaire ont été recensées par les services de police et de gendarmerie en 2021. Ce nombre de victimes représente 21 % de plus qu'en 2020, selon les données du service statistique du ministère de l'Intérieur (SSMSI) diffusées ce jeudi.

Le service relève que le nombre d'enregistrements de faits a "pratiquement doublé depuis 2016, dans un contexte de libération de la parole et d'amélioration des conditions d'accueil des victimes par les services de police et de gendarmerie".

Ainsi, la part des faits anciens (commis avant leur année d'enregistrement) est passée de 18% en 2016 à 28% en 2021.

Moins d'une victime sur quatre porte plainte

Pour 2021, deux tiers des signalements concernent des violences physiques et un peu moins d'un tiers sont des violences psychologiques ou verbales. Les violences sexuelles conjugales enregistrées sont peu fréquentes: cela représente 4 %. "Dans 85 % des cas, il s'agit alors d'un viol ou d'une tentative de viol", précise le SSMSI.

La majorité des victimes de violences commises par leur partenaire ou ex partenaire sont des femmes (87%). De plus, 89% des mis en cause enregistrés en 2021 sont des hommes.

"Les victimes de violences conjugales signalent rarement aux services de sécurité les faits qu’elles ont subis. Ainsi, d'après l'enquête de victimation Genese, moins d’une victime de violences conjugales sur quatre a porté plainte en 2020", rappelle le SSMSI.

Pour rappel, les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Ce numéro est gratuit, anonyme et accessible 24h/24 et 7 jours sur 7. Il ne figure pas sur les factures de téléphone. En cas d'urgence, composer le 17.

AB avec AFP