RMC

Elisabeth Borne rassemble les femmes ministres et Edith Cresson: les coulisses du dîner à Matignon

La Première ministre Elisabeth Borne a reçu les femmes ministres à Matignon, ce mardi soir. Un dîner en présence d’Edith Cresson, ancienne cheffe du gouvernement, dont RMC révèle les coulisses.

Elles étaient quasiment toutes là. Ce mardi soir, Christine Colonna, Agnès Pannier-Runacher ou encore Marlène Schiappa, toutes les femmes ministres, étaient réunies autour des deux seules premières ministres françaises, l'actuelle, Elisabeth Borne, et l'ancienne, Edith Cresson.

Les ministres ont échangé pendant deux heures "à bâtons rompus", assure à RMC l’entourage d’une des participantes. Autour d’une coupe de champagne, Edith Cresson a d’abord pris la parole, entourée des 18 ministres présentes, très impressionnées. D'autant qu’elles ont été très demandeuses de cette rencontre. Elles se sont tour à tour présentées. Et visiblement, "Edith Cresson en a reconnu quelques-unes", Marlène Schiappa notamment. Forcément, il a été question de l’engagement des femmes, du sexisme en politique, mais surtout, Edith Cresson s’est montrée très inquiète quant à l’avenir du pays.

"Le PS est mort"

L'ancienne Première ministre s'est inquiété de la montée de l'extrême droite notamment et a alerté sur l'importance politique que le RN prend dans le pays, la menace et le danger qu’il représente, et sur la façon dont il faut combattre Marine Le Pen.

Au passage, et cela devient une habitude, elle a étrillé son propre camp politique. "Le PS est mort": c’est ce qu’elle a dit face aux ministres. Des messages politiques qui ne peuvent que servir Elisabeth Borne, ex-socialiste qui doit faire avec une majorité relative, coincée entre la Nupes et 89 députés RN.  

Un échange entre Premières ministres

Et pour la première fois depuis la nomination d’Elisabeth Borne, la Première ministre et Edith Cresson se sont retrouvées toutes seules. Un moment qu’elles ont pris avant de rejoindre les autres ministres pour dîner. Elles ont discuté de la façon dont elles ont composé leur gouvernement, notamment.

Toutes les deux tombent d’accord sur le fait qu’en matière d’égalité, les choses ont encore trop peu évolué, "même si les choses vont dans le bon sens", selon Elisabeth Borne. Edith Cresson a visiblement salué les compétences de l’actuelle Première ministre, son discours de politique générale aussi. Bref, une séquence qu'Elisabeth Borne a "offerte" aux femmes de son gouvernement, mais qui est surtout du pain béni pour elle. En espérant quand même rester plus longtemps que sa prédécesseure à Matignon.

Hélène Terzian