RMC

Législatives: avec 89 députés, la percée historique du Rassemblement national

Le RN s’implante dans des régions et des départements encore jamais conquis après ces élections législatives. Exemple dans la 5e circonscription de la Somme, désormais remportée par une candidate RN, où beaucoup estiment que leur voix est enfin entendue dans les urnes.

Avec 89 députés, le Rassemblement national devient le deuxième groupe d'opposition dans l'hémicycle devant Les Républicains. A eux seuls, Marine Le Pen et ses députés seront même plus nombreux que les membres de La France insoumise. Un score qui permet au RN de constituer un groupe. Une première depuis 1986. À la clé, un accès à des moyens financiers supplémentaires, un temps de parole plus important et des séances pour discuter de ses propositions de loi.

Ce score historique pour le RN, c’est ce qui revient le plus à la bouche des électeurs dans la 5e circonscription de la Somme. Mais pour d’autres, comme Stéphane, c’est, enfin, la juste représentation de la démocratie.

“Tout le monde est représenté. Il y a quand même des millions de personnes qui ont voté pour Marine Le Pen. Ces voix comptent aussi. Moi, je trouve que c’est logique”, indique-t-il.

Marie Le Pen était arrivée en tête ici au second tour de la présidentielle et c’est une députée RN, Yaël Ménache, qui l’a emporté dimanche soir. Le résultat de l’ancrage local du parti selon elle.

“On a fait une campagne de terrain, on est allé voir les gens, on a eu de la proximité avec les gens, on les a écoutés. On leur a témoigné leur engagement et ça a payé. On va s’opposer fermement à la politique d’Emmanuel Macron comme on l’a toujours dit. Et on va être un groupe très fort”, affirme-t-elle.

Un poids à l'Assemblée

Un groupe fort à l’Assemblée qui sera enfin l’occasion pour Brice, militant RN, d’être pris au sérieux.

"On va pouvoir montrer aux Français de quoi le RN est capable. On va pouvoir faire un remake de ce qui se passe actuellement à Hénin-Beaumont, Fréjus et d’autres villes du RN. C’est le commencement de quelque chose”, assure-t-il.

Et le parti se met au travail dès ce lundi. Une réunion en visio est prévue avec tous les députés élus avant la première réunion de groupe, jeudi à l’Assemblée.

Hélène Terzian avec Guillaume Descours