RMC

Législatives: "La Nupes est une coalition d'hypocrites qui vont se diviser" selon Louis Aliot

Le maire de Perpignan Louis Aliot (RN) a profité de son passage sur RMC ce mercredi matin, dans "Apolline Matin", pour tacler la Nupes, l'union de la gauche pour les législatives, et son leader Jean-Luc Mélenchon.

Le Rassemblement national a réalisé un score historique au premier tour des élections législatives dimanche dernier. Les candidats du parti de Marine Le Pen ont recueilli près de 18% des voix, en 3e position derrière Ensemble et la Nupes.

Invité de RMC ce mercredi matin, le maire de Perpignan, Louis Aliot, salue le fait qu'il y ait plus de 200 candidats du Rassemblement national au second tour: "Le RN a fait une très belle performance au premier tour et il faut accentuer cette performance au second". Néanmoins, les projections en nombre de sièges ne sont pas fastes: seuls entre 20 et 35 sièges pourraient être glanés par le RN sur 577 au total.

"La Nupes, une coalition d'intérêt, d'hypocrites, de gens qui ne partagent rien"

Le maire de Perpignan a surtout profité de son passage dans "Apolline Matin" pour critiquer vivement l'alliance de la gauche et son leader Jean-Luc Mélenchon. "On sait très bien qu'il ne sera pas Premier ministre. Il n'a aucune chance", juge-t-il, estimant que Macron contre Mélenchon est le "match de la honte, du chaos et de la peur". D'autant qu'à l'avenir, Louis Aliot est persuadé que l'union de la gauche va très vite s'effriter.

"On sait très bien que la gauche se divisera une fois élue à l'Assemblée. C'est une coalition d'intérêt, d'hypocrites, de gens qui ne partagent rien. Je les attends sur le nucléaire, la police, la sécurité, l'immigration, le pouvoir d'achat. Je suis persuadé qu'aucun ne défendra la même position. Les Français qui ont voté pour eux vont se rendre compte que c'était vraiment un marché de dupes et que Mélenchon était l'agitateur qui a permis à Macron de sauver sa peau".

"Mélenchon, c'est l'extrême gauche, avec son cortège de désolation et d'appel à la violence", conclut-il disant espérer une centaine de députés RN dimanche.

J.A.