RMC

"Marion Maréchal et Eric Zemmour sont méchants, durs, sans cœur": Robert Ménard tacle ses "ex-amis"

Le maire de Béziers, proche du RN, s'en est pris à ses "ex-amis", déplorant leurs positions notamment sur l'Ukraine et l'accueil des réfugiés.

Pour Robert Ménard, la politique est une affaire de changement. Invité des "Grandes Gueules" ce jeudi, le cofondateur de Reporters sans frontières, désormais maire de Béziers (Hérault), a acté son divorce avec ses "ex-amis", Eric Zemmour et Marion Maréchal, dénonçant notamment leurs positions sur l’Ukraine.

"Mon ex-ami Eric Zemmour concernant l'Ukraine, sans déconner, c'est au-dessus de mes forces", a-t-il lancé sur RMC. "Chez lui, ils sont pro-russes, ils adorent l'espèce de virilité de Poutine, ils détestent tellement les Américains. Je vois sur Internet le florilège des déclarations d'Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sur la Russie, ils vont mettre quelques années à se faire pardonner".

Robert Ménard a également dénoncé l'attitude d'Eric Zemmour et de Marion Maréchal qui se sont prononcés contre l'accueil de réfugiés ukrainiens, qui sont 3 millions à avoir fui leur pays après l'invasion russe: "Je vois comment me traitent mes ex-amis sur les réseaux sociaux. Marion Maréchal me fait une leçon de morale parce que j'ai dit qu'on pouvait peut-être accueillir les réfugiés ukrainiens et faire preuve de charité...".

"Je me suis trompé, j'ai fait une faute morale"

Il juge Eric Zemmour et Marion Maréchal "méchants": "Ils sont méchants, ils sont durs, ils ne sont pas gentils avec les gens, ils ne sont pas attentifs aux gens. Sur les réfugiés, spontanément je me dis qu'on doit les recevoir. Eux, chaque fois, leur première réaction est dure, cassante, sans cœur".

Interrogé sur son opposition passée à l'accueil des réfugiés syriens, le maire de Béziers a reconnu s'être trompé. "Je me suis trompé, j'ai fait une faute morale. J'ai honte de l'avoir dit. C'est quelque chose qu'il ne fallait pas dire", a lancé Robert Ménard.

Quant aux liens entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine, l'élu a estimé que Marine Le Pen avait changé de position: "La qualité qu'elle a c'est qu'elle se rend compte qu'il y a des choses où se trompe et elle change. Je ne suis pas un idolâtre de Marine Le Pen, je peux vous dire toute la liste de mes désaccords avec elle".

>> A LIRE AUSSI - "Total est complice des crimes de guerre en Ukraine", attaque Yannick Jadot

Guillaume Dussourt