RMC

Présidentielle 2022: Marine Le Pen va-t-elle réussir à remobiliser ses électeurs de 2017?

REPORTAGE RMC - À Toulon où elle est arrivée en tête au 1er tour de la présidentielle de 2017, sa candidature ne suscite pas d'enthousiasme débordant.

Marine Le Pen fait sa rentrée politique ce week-end à Fréjus. Un moment pour retrouver les cadres et les militants pour la présidente du RN qui est pour l’instant qualifiée dans toutes les projections au second tour. Les intentions de vote au 1er tour oscillent entre 19 et 27% en fonction de plusieurs scénarios intégrants différents adversaires à droite et la possible candidature d’Éric Zemmour.

A Toulon, où elle était arrivée en tête au premier tour en 2017, sa candidature ne suscite pas d'enthousiasme débordant. Ici, voter Marine Le Pen c’est souvent "pourquoi pas", mais certains se demandent si elle s'essouffle un peu.

"Je ne sais pas ce qu'elle peut faire pour redorer son blason"

Pour Isabelle, la candidate du RN fait toujours les frais de son débat raté de l’entre deux tours.

"C'est vrai que si elle défend la France de la façon dont elle a débattu, ça fait un peu peur. Elle s'est foutue toute seule dedans. Je ne sais pas ce qu'elle peut faire pour redorer son blason"

Certains ont une idée, passer le relai à son vice-président Jordan Bardella.

"C'est du sang neuf, il a une bonne posture, il présente bien. Il sait ce qu'il dit et il ne dérape pas."

"Je regrette simplement que Zemmour ne saisisse pas la main tendue"

Et quand le challengeur ne vient pas de sa famille politique, il vient de la sphère médiatique. Certains militants estiment qu'Eric Zemmour peut faire de l'ombre à Marin le Pen.

Chez les élus locaux, les 7% d’intentions de vote créditées au polémiste ne font pas peur. Mais Franck Giletti, responsable RN dans le Var, préférerait quand même l’avoir dans son camp

"Je ne sais pas s'il représente un danger, je ne le crois pas. Je regrette simplement qu'il ne saisisse pas la main tendue. Je ne veux pas qu'il soit le potentiel candidat qui fasse échouer Marine à accéder au second tour."

Eric Zemmour que la candidate du RN qualifie comme d’autres, de concurrent « virtuel » mais pas d’adversaire.

>>> A LIRE AUSSI - "Libertés, libertés chéries": slogan, affiche... Marine Le Pen lance une offensive avant la présidentielle

Hélène Terzian (avec J.A.)