RMC

Présidentielle: des villes encore en manque d'assesseurs pour le second tour

Certains bureaux de vote manquent encore d'assesseurs à quelques jours du second tour de l'élection présidentielle. Et dans les communes, des maires lancent des appels aux volontaires pour trouver du monde.

A cinq jours du second tour de la présidentielle, plusieurs villes en France lancent des appels à volontaires pour être assesseurs. C'est le cas par exemple à Brest ou Nîmes.

C'est le cas également de Falaise, dans le Calvados. En pleines vacances scolaires, Hervé Maunoury, le maire, mobilise ses équipes pour trouver du monde. Il reste serein, car le nombre d'assesseurs devrait être atteint d'ici dimanche pour s'occuper des six bureaux de vote de la ville.

Une période de vacances scolaires qui n'aide pas

“On a six bureaux de vote. On a trois assesseurs par bureau de vote. On essaye de limiter à 4h par personne et dans la journée. Il nous reste encore une dizaine de plages horaires qui ne sont pas pourvues. On va y arriver. Les élus mobilisent les enfants, les voisins. On va réussir mais ce n’est pas confortable. Ce n’est pas dramatique mais ça nécessite juste une attention particulière et un peu d’anticipation pour ne pas se retrouver en difficulté le jour J”, détaille-t-il.

Il faut au moins deux assesseurs par bureau de vote. Si le jour du vote, le nombre d'assesseurs est inférieur à deux, des électeurs présents, sachant lire et écrire le français, sont désignés assesseurs selon l'ordre de priorité suivant: l'électeur le plus jeune, puis l'électeur le plus âgé.

La rédaction de RMC