RMC

Présidentielle: quatre ténors des Républicains appellent à une primaire

Les sept candidats de la primaire à droite en 2017 à Paris

Les sept candidats de la primaire à droite en 2017 à Paris - Eric Feferberg - AFP

À droite, la bataille de la primaire est lancée. Les quatre ténors, Wauquiez, Pécresse, Retailleau et Morin, appellent à la tenue d'une primaire contre l'avis de Xavier Bertrand.

"Nous avons la responsabilité d'organiser ensemble la compétition": dans Le Figaro de ce mardi, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau et Hervé Morin appellent d'un commun accord à un vote des sympathisants pour désigner le candidat de leur famille politique pour 2022.

Quatre figures de la droite et du centre dont 3 candidats pressentis qui refusent de s'en remettre aux sondages et veulent passer par une primaire. Un message on ne peut plus clair envoyé à Christian Jacob quelques heures avant que les cadres du parti ne se réunissent. Le patron des Républicains tente depuis de long mois de temporiser en espérant qu'un candidat naturel émerge. 

"Xavier Bertrand s'il continue de caracoler en tête des sondages, n'a aucune crainte à participer à cette primaire"

Favori dans les sondages à droite, Xavier Bertrand refuse jusqu'à présent le principe d'une primaire. Mais le président de la Région Haut de France se retrouve bien seul ce matin. "S'il refuse la primaire, c'est qu'il a peur de perdre", ironisait récemment l'un de ses concurrents. 

"Si une primaire est organisée, si une dynamique est créée, Xavier Bertrand s'il continue de caracoler en tête des sondages, n'a aucune crainte à participer à cette primaire. Il nous faut une primaire ouverte de la droite et du Centre, à partir des Républicains bien évidemment mais pas seulement", plaidait de son côté sur BFMTV Daniel Fasquelle, maire du Touquet et trésorier des Républicains.

>> A LIRE AUSSI - "Je trouve qu’ils sont très égoïstes": vers une fracture entre vaccinés et non-vaccinés contre le Covid-19?

Pierrick Bonno (avec Guillaume Dussourt)