RMC

Sandrine Rousseau, Eric Piolle, Yannick Jadot... Qui représentera les écologistes à l'élection présidentielle?

Les deux tours de la primaire auront lieu du 16-19 septembre puis du 25 au 28 septembre. La primaire sera ouverte, tout le monde pourra venir voter.

Après la campagne des régionales et la déception de ne décrocher aucune région, les Verts mettent désormais le cap sur la présidentielle. Mais quel candidat incarnera le mieux l'écologie en 2022?

>> A LIRE AUSSI - "J'espère qu'ils prendront une bonne branlée aux élections": le message du président de la Fédération des chasseurs aux écologistes

Tout s'est accéléré ces deux derniers jours. Depuis lundi soir, il y a désormais trois candidats déclarés, Sandrine Rousseau, Eric Piolle, et Yannick Jadot. Ce dernier a officialisé sa candidature hier soir au 20h de TF1.

“Je suis candidat à l’élection présidentielle. Je veux mettre l’écologie au cœur d’un grand débat de société. J’ai toujours été fidèle, loyal à ma famille politique et je veux construire une grande équipe de France de l'écologie qui gagnera l’élection présidentielle. Toutes celles et ceux de gauche qui voient bien que la question de l’écologie est centrale y compris avec sa façon de revitaliser la démocratie. Et c’est autour de ce projet que je veux rassembler”, a-t-il indiqué.

Les trois candidats ont un profil bien différents, mais avec le même objectif: porter le flambeau de l'écologie en 2022 et espérer déjouer le match écrit d'avance entre la République en Marche et le Rassemblement national.

Une primaire du 16 au19 septembre et du 25 au 28 septembre

D'un côté, il y aura le duel, longtemps annoncé, désormais acté: Eric Piolle face à Yannick Jadot. Le maire de Grenoble, premier maire écolo d'une ville de plus de 100.000 habitants, veut s'appuyer sur son expérience et sa capacité à dialoguer avec la gauche. Le député européen lui, mise sur sa crédibilité, il a conduit la campagne des Européennes et sur sa notoriété. Il peut brasser plus large, mais le duel pourrait aussi ne pas avoir lieu.

Et si la surprise, c'était Sandrine Rousseau, première à s'être déclarée, connue pour son combat féministe, ses prises de position séduisent la base militante. Elle arpente la France depuis de longs mois, un stratège met en garde. Il ne faut pas la sous-estimer. 

Juliette Droz avec Guillaume Descours