RMC

Nouvelles scènes de violences en Corse, le palais de justice d'Ajaccio incendié

Au moins 40 blessés en Corse après plusieurs manifestations violentes, ce mercredi soir. A Bastia, Calvi et Ajaccio, des CRS ont été pris pour cible. Des violences qui interviennent huit jours après l'agression violente d'Yvan Colonna à la prison d'Arles.

Nouvelles scènes de violences en Corse, ce mercredi soir. Depuis huit jours, la tension va crescendo sur l’Ile de Beauté après la violente agression d'Yvan Colonna par un co-détenu à Arles. Mercredi soir, au moins 40 personnes ont été blessées dont une majorité de CRS ciblés dans trois villes: Bastia, Calvi et Ajaccio.

Après un rassemblement devant la préfecture de Corse du Sud à Ajaccio, plusieurs manifestants cagoulés ont forcé l'entrée du Palais de justice de la ville. Ils ont mis le feu à des déchets à l'intérieur et à l'entrée. La façade du bâtiment a été noircie.

Il a fallu que les pompiers interviennent rapidement dans un hall complètement enfumé pour contenir les incendies.

Les heurts se sont poursuivis dans la nuit. Jets de cocktails molotov, de pétards contre gaz lacrymogènes et tirs de LBD. L'entrée d'une banque a aussi été détruite avec un tractopelle. Rien qu'à Ajaccio, au moins 14 personnes ont été blessées et deux interpellées.

Beaucoup de blessés côté CRS

À Bastia, également, la situation a également dégénérée. 26 personnes ont été blessées dont 23 CRS.

Là aussi, la préfecture a été prise pour cible par les manifestants, après une manifestation de soutien à Yvan Colonna. Des bombes agricoles et des pierres ont été lancées sur les forces de l'ordre. Le quartier de la gare a été ravagé, indique Corse-Matin.

Des violences aussi à Calvi où une quarantaine de personnes cagoulées ont dégradé la sous-préfecture. Les autorités qui appellent à l'apaisement et au dialogue pour éviter toute nouvelle victime.

Martin Bourdin avec Guillaume Descours