RMC

Carburant: des transports scolaires annulés à la dernière minute dans l'Essonne

Jour de la rentrée scolaire, le 1er septembre 2022 à Paris

Jour de la rentrée scolaire, le 1er septembre 2022 à Paris - EMMANUEL DUNAND © 2019 AFP

Dans le Sud de l'Essonne, une compagnie assurant plusieurs liaisons avec des établissements scolaires a indiqué ce dimanche ne pas pouvoir les maintenir à cause des difficultés d'approvisionnement en carburant.

La tension sur le marché du carburant en France crée une situation compliquée au niveau des transports scolaires dans l'Essonne, ce lundi matin. Ce week-end, la société des "Cars Bleus", basée à Milly-la-Forêt, a annoncé sur son compte Twitter que certains trajets scolaires ne seraient pas assurés, faute d'approvisionnement en gasoil des bus.

"N'ayant pas été approvisionné en gasoil, nous vous confirmons que nous ne pouvons pas assurer ce lundi 10 octobre, une majorité de nos lignes", ont-ils indiqué.

A Méréville, le maire explique que cela concerne au minimum 600 élèves pour rallier un seul collège. Pour les établissements d’Étampes, sur six ou sept lignes habituellement, seules trois sont assurées.

"Il n’y a pas de moyens de substitution proposés par le transporteur ou la puissance publique"

Mis devant le fait accompli, les parents d'élèves de la zone sont en colère. "Encore une fois, ça va être aux parents d’élèves, aux familles, de s’adapter. D’autant plus que dans les communes citées, dans le Sud-Essonne, le bus scolaire est le seul moyen de transport, car il n’y a pas de tramway ou de RER. Donc c’est le seul moyen de ces élèves d’aller assurer leur scolarité au sein des établissements", explique au micro de RMC Samir Alioua, le président de la FCPE Essonne.

Et rien n'a été prévu pour pallier à cette situation. "Il n’y a pas de moyens de substitution proposés par le transporteur ou la puissance publique. On aurait pensé qu'au moins pour le transport scolaire, des stocks aient été prévus et anticipés", regrette Samir Alioua.

La rédaction avec J.A.