RMC

Carburant: "Le panorama derrière tout ça n’est pas si préoccupant" selon un spécialiste

La situation va-t-elle s'améliorer dans les stations-service? C'est la grande question alors que la grève chez Total se poursuit. Pour Patrice Geoffron, directeur du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières, invité sur RMC et RMC Story ce lundi, la situation n'est pas homogène dans tout l'Hexagone.

"Ce qu’on observe, c’est que la situation n’est pas homogène sur tout l’Hexagone. Des décisions ont été prises, notamment dans le Nord, mais il va devenir urgent d’en prendre en Île-de-France", affirme sur RMC et RMC Story, ce lundi, Patrice Geoffron, Professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine et directeur du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières.

En effet, les Hauts-de-France sont particulièrement touchés, avec 54,8% des stations concernées par des difficultés. En Île-de-France, ce sont 44,9% des stations qui sont en rupture d'au moins un produit, selon le ministère de la Transition énergétique.

Cette situation, qui rend le quotidien difficile pour de nombreux travailleurs, "crée une forme d’urgence aux négociations", souligne Patrice Geoffron.

"Il va falloir avancer les discussions"

D'ailleurs, pour lui, "le panorama derrière tout ça n’est pas si préoccupant". "On a une industrie pétrolière qui a réalisé des profits assez significatifs et qui envoie des signaux notamment aux actionnaires, pour répartir ces profits, et qui avait envisagé d'anticiper en novembre des discussions relatives à 2023 [avec les syndicats]. Il va falloir les avancer d'un mois".

Pour rappel, les syndicats ont plusieurs demandes. Une hausse des salaires, relative à l'inflation et aux profits réalisés par les pétroliers, des embauches et un vrai plan d'investissement en France.

En cas d'accord, plusieurs jours avant le retour à la normale

Pour autant, si les grévistes décidaient de cesser leur mouvement aujourd'hui, il faudrait patienter avant que la situation ne revienne à la normale.

"Ce sont des chaînes assez complexes donc ça va prendre quelques jours, mais on observera moins de comportements de précaution qui conduiront à aller se précipiter vers les stations. On peut s’imaginer que certaines professions puissent avoir un accès plus fluide. Cette problématique se résoudrait dans le courant de la semaine."

Ce lundi à 5h, la grève a été reconduite chez Total. Un nouveau point sera fait avec les salariés grévistes à la mi-journée. "La coordination CGT Total va se réunir ce matin (lundi) pour apporter une réponse au communiqué qu’a fait Total ce week-end. Pour l’instant, on n’a pas de date de négociation, ni de première proposition", a expliqué Emmanuel Lépine, responsable de la branche pétrole à la CGT, dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story.

AB