RMC

Mélenchon "propose" sa candidature pour 2022: "Il est dans un tel narcissisme qu'il en devient inaudible"

Les Grandes Gueules sont revenues ce lundi sur l'annonce de Jean-Luc Mélenchon faite dimanche. Il se lance (déjà) dans la bataille de la présidentielle 2022. La journaliste Isabelle Saporta n'est pas convaincue.

Le chef des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a "proposé" sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 dimanche sur TF1, sollicitant une "investiture populaire" de 150.000 signatures afin d'asseoir une position qu'il sait fragile par rapport à 2017. Il a mis fin à un faux suspense concernant 2022:

"Je suis prêt. Je propose ma candidature. Mais à une condition, je demande une investiture populaire: je serai candidat définitivement si et seulement si j'ai recueilli 150.000 signatures de parrainage, à ce moment-là je me sentirai investi par le peuple".

"Quand tout va mal, et que cela semble nuit noire pour beaucoup de monde qui ne trouvent pas leur compte dans cette société, il faut allumer une lumière", a dit Jean-Luc Mélenchon.

L'avis des GG

Barbara Lefèvre (enseignante): "Mitterrand et Chirac ont été élus à leur troisième coup. Je suis pluraliste. Mélenchon incarne quelque chose, quelque chose dans lequel je ne me reconnais pas forcément même si le début de sa campagne 2017 me parlait beaucoup. La dérive indigéniste et communautariste voire islamo gauchiste je m’en détache complètement comme dans d’ailleurs beaucoup d’Insoumis. On peut espérer que des gens comme Ruffin, Quatennens ou Corbière qui ne sont moins sur cette ligne puissent prendre le leadership mais c’est mal parti. Je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas se présenter en tout cas c’est très très anticipé."

Isabelle Saporta (journaliste): "Ruffin avait dit qu’il était prêt c’est bien pour ça que Mélenchon y est allé comme ça. On voit bien qu’on est dans une posture hégémonique. Les 150.000 signatures ne vont berner personne, il a fait 7 millions d’électeurs, c’est un faux suspense. Il représente quelque chose. Mais ce que je ne comprends pas c’est qu'il est dans un tel narcissisme qu’il en devient complètement inaudible. Je ne comprends pas cette mise en scène permanente. Je trouve qu’elle est gênante. On reproche à Macron de se prendre pour Jupiter, on a la même chose. Ce sont des gens qui ont un boulard assez extraordinaire. La France serait grandie d’avoir des gens un peu plus humbles."

Charles Consigny (avocat): "Je n’ai pas d'antipathie contre lui. Il est cultivé, intéressant et très bon orateur. C’est une ligne communiste, pour moi son programme est préhistorique."

J.A. avec AFP