RMC

Électricité: RTE rassure, les risques de coupures s’éloignent pour cet hiver

Dans une note publiée mardi, le gestionnaire du réseau électrique RTE a révélé une diminution du risque de coupures d’électricité pour les fêtes de fin d’année et pour le mois de janvier 2023. Les efforts payent, mais doivent continuer pour assurer une pérennité du réseau sur toute la période hivernale.

Les Français ont suivi l'appel à la sobriété, et les résultats sont bien là! Selon une note publiée par le gestionnaire du réseau électrique (RTE), la forte baisse de la consommation d’électricité est maintenant solidement établie. Sur les quatre dernières semaines, par rapport à la moyenne, la diminution de l’utilisation d’énergie électrique est de l'ordre de -9%.

Une baisse partagée entre particuliers, entreprises, industries, et qui fait souffler un vent d’optimisme chez RTE. Dans son dernier rapport, le gestionnaire du réseau estime qu’un risque de coupure d’électricité est désormais quasi nul pour les fêtes de fin d’année.

Pour le mois de janvier, le danger est abaissé: il passe d'élevé, à moyen. Mais ce, évidemment, à deux conditions vitales: les Français doivent continuer à économiser l'énergie comme ils le font actuellement. En complément, il faudra aussi espérer des conditions météorologiques pas trop défavorables.

“Sous réserve du maintien des efforts d’économies d’énergie, ces évolutions favorables permettent de réduire le risque pour la sécurité d’approvisionnement par rapport à l’anticipation de ces derniers mois, en particulier pour le mois de janvier (…) sans pouvoir l’exclure en cas de conditions météorologiques très défavorables”, peut-on lire dans la note écrite par Thomas Veyrenc, directeur exécutif de RTE.

De “bonnes prévisions” sur le nucléaire selon RTE

Si la gestion énergétique des Français semble donc être un élément de satisfaction, RTE souligne une autre nouvelle réjouissante concernant notre électricité.

Tandis que la moitié des réacteurs nucléaires français étaient à l'arrêt en novembre dernier, le parc nucléaire reprend du poil de la bête. Cinq réacteurs ont en effet redémarré ces derniers jours, et les prévisions de production sont bonnes selon RTE.

Grâce à un climat plus humide, les barrages hydrauliques ont aussi retrouvé leur niveau d'eau. Du côté du gaz, les réserves sont meilleures que les années précédentes, et les importations prennent le relais.

Voilà ce qui fait dire à RTE que le signal Ecowatt rouge, le niveau le plus alarmant de l’indicateur de consommation d’électricité des Français, ne pourrait finalement être activé que trois jours maximum d'ici à la fin de l'hiver. "Nous avons les moyens d'éviter les coupures", estime le gestionnaire du réseau.

Selon les dernières données disponibles sur le site du ministère de l’Écologie, un total de 13,4% d'économies cumulées (gaz et électricité) ont été réalisées depuis le 1er août 2022, par rapport à la même période en 2018.

Il est par ailleurs possible de suivre en temps réel la consommation d'énergie au niveau national, sur la page internet référencée ici.

Sébastien Krebs (avec A.L)