RMC

Faut-il laisser le chauffage allumé quand on s'absente?

Face à la crise énergétique et l'inflation, rallumer son chauffage peut devenir une crainte. Voici quelques bons conseils pour ne pas faire exploser votre facture.

On arrive à la mi-novembre. Les températures baissent. L'envie devient forte d'appuyer sur le bouton du chauffage. Mais face à la flambée de la facture, certains hésitent à franchir le pas. Alors que 66% des consommations énergétiques d'un foyer reste le chauffage, certaines bonnes pratiques sont à connaître pour éviter la mauvaise surprise, quand la bise fut venue.

Couper selon le type d'habitation

Ainsi, si l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, préconise de baisser le chauffage quand on s'absente, la question n'est pas si évidente. En effet, le facteur principal de savoir s'il faut ou non couper le chauffage est la déperdition d'énergie de son domicile. Si un logement est très mal isolé, la déperdition sera très importante et l'impact de laisser le chauffage sera plus grand. En effet, le chauffage va forcer pour maintenir la chaleur au niveau demandé.

Par contre, éteindre le chauffage quand on part pendant une courte durée reste une fausse bonne idée. En effet, au rallumage, la chaudière et le chauffage vont fortement tirer, demander une énergie plus importante, pour pouvoir revenir à la température demandée. Ainsi, la consommation va fortement augmenter le temps que le chauffage arrive à sa température idéale le plus vite possible. Ainsi, le chauffage ne doit être coupé qu'en cas d'absence prolongée de son logement.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités 

Tester pour bien connaître son logement

Pour connaître la méthode la plus adaptée à son lieu de vie, il faut utiliser une méthode empirique et tester sa consommation de chauffage. Couper lors de ses absences la première partie du mois, et baisser la seconde. Sur la facture ou le bilan énergétique à la fin du mois, vous pourrez ainsi constater quelle méthode est la meilleure. Malgré tout, la meilleure façon d'économiser le chauffage est de bien isoler son logement et, le cas échéant, de faire des travaux, avec – au préalable – un bilan énergétique complet pour connaître forces et faiblesses de son lieu d'habitation.

Quoi qu'il en soit, les recommandations restent qu'il faut idéalement 17°C dans les chambres, 19°C à 21°C dans les pièges à vivre, et 22°C dans la salle de bain quand elle est utilisée. La société de plombier chauffagiste Eatec conseille de son côté un chauffage à 19°C en journée et un chauffage de 17°C la nuit et lors des absences pour aller travailler. À vos thermostats !

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC