RMC
Exclusivité

Hausse des prix: plus de 400 entreprises en difficulté ont alerté le gouvernement

Face à la flambée des prix, des centaines d'entreprises se retrouvent en difficulté en France. Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'Industrie, invité sur RMC et RMC Story ce mardi, a indiqué que 400 d'entre elles avaient alerté le ministère de l'Économie et des Finances.

Entre les hausses des prix de l'énergie, l'augmentation des salaires, et la flambée générale de toutes les pièces ou produits, les entreprises françaises commencent à être en difficulté. Combien d'entreprises sont réellement au bord de la faillite?

"Il y a la partie visible de l’iceberg: les entreprises qui montent jusqu’à Bercy pour nous alerter. Elles sont 402 à nous avoir alertés en disant qu'elles ont des difficultés", affirme Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'Industrie, dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story.

En revanche, "il y en a d'autres qui ne nous alertent pas et qui font face à des factures en forte hausse", ajoute-t-il.

La nouvelle aide aux entreprises arrive

Des aides ont été mises en place depuis quelques mois, avec beaucoup de critères. L'État s'apprête donc à proposer une nouvelle aide à ceux qui consomment le plus d'énergie. Problème: sa mise en place a encore été reculée.

"C’est une question de jours, on voulait finaliser le site internet pour que ça soit extrêmement facile. On va voulu simplifier l’aide, l’amplifier pour qu’elle soit plus importante et la prolonger en 2023", explique Roland Lescure.

Les factures sont très, très hautes alors concrètement, "vous allez déclarer ça sur un site internet, vous allez montrer que votre facture représente plus qu’un certain pourcentage de votre chiffre d’affaires actuellement et vous allez recevoir une aide", dit-il.

Certains secteurs vont bien

Comme l'administration française "n’a pas le même temps que l’entreprise", des avances devraient être mises en place pour que les sociétés les touchent rapidement.

Le ministre délégué rappelle quand même que certaines entreprises se portent plutôt bien "parce qu’elles peuvent augmenter leurs prix": "Par exemple, les secteurs de l’aéronautique ou de l’électronique vont bien".

AB