RMC

"Il y a une méconnaissance de ce qu'on fait": les syndicats servent-ils encore à quelque chose?

Les salariés français sont parmis les moins syndiqués d'Europe. Et paradoxalement, c'est en France que l'on recense le plus de grève chaque année. Alors, à quoi servent concrètement les syndicats?

Yves Veyrier, de FO, et Philippe Martinez de la CGT ne brigueront pas de nouveaux mandats. Le leader de la CGT a annoncé lundi qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat lors du prochain congrès du syndicat prévu fin mars 2023. La fin d’une ère pour celui qui avait accédé à ses fonctions en février 2015. Quant à Yves Veyrier, il a annoncé sa décision de ne pas se présenter à un nouveau mandat en mars dernier, après un peu plus de 3 ans à la tête de Force ouvrière.

De quoi peut-être insuffler un nouveau souffle au syndicalisme en France, alors que seuls 11% des travailleurs français sont syndiqués, bien loin de la moyenne européenne à 23%. En Belgique, le taux de syndicalisation atteint 50% et 70% en Suède. Le nombre de syndiqués en France a été divisé par deux en 50 ans alors que le pays dénombre le plus grand nombre de grèves.

"Les gens ont une mauvaise image de nous et n'osent pas nous rejoindre"

Les travailleurs français semblent estimer que le syndicalisme ne fonctionne plus. "Le syndicalisme, ce n’est pas que la grève. C’est le dernier outil pour obtenir ce que l’on demande", défend ce mercredi sur RMC Karim, responsable syndical dans les Bouches-du-Rhône.

"Il y a une grosse méconnaissance de ce que fait un syndicat dans la société et les gens ont une mauvaise image de nous donc ils n'osent pas nous rejoindre, ajoute-t-il. Avant d’intégrer un syndicat, j’ignorai moi-même tout de ce qu’il s’y passait."

"Il faut que les syndicats arrêtent la culture de l'affrontement"

Et paradoxalement, c’est dans les pays où il y a le plus de syndicats que l’on recense le moins de grèves. "Il faut que les syndicats arrêtent la culture de l'affrontement et qu'ils élargissent leur champ d'action pour survivre", estime sur le plateau d'"Estelle Midi", Thierry Moreau. "Il ne faut pas être seulement dans la défense du salarié mais s’impliquer plus sur la manière de vivre sainement et dignement en France", ajoute-t-il.

De son côté, Fatima Benomar veut rappeler que les congés payés ont été obtenus en partie par les syndicats et estime que de nombreuses grèves ont un effet. "Beaucoup de grève marchent et sont victorieuses. On en entend peu parler parce qu’il s’agit souvent de grèves locales notamment, comme à la Fnac de Saint-Lazare à Paris, qui a obtenu des embauches en CDI après trois mois de grève notamment", explique-t-elle.

G.D.