RMC

"C'est à vomir": une plainte déposée après la diffusion de photos de victimes d'attentats par des soutiens d'Eric Zemmour

Le mouvement "génération Z" qui milite pour une candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle, a diffusé des photos des victimes d'attentats. Une campagne qui a choqué les associations de familles de victimes.

C'est une campagne jugée dégoutante par les associations de victimes du 13 novembre 2015. Une campagne de visuels en ligne, principalement diffusée sur Twitter, montrant une galerie de visages, ceux de victimes des attentats de novembre 2015 à Paris, a été diffusée avec le hashtag : #NosviesComptent. À l'origine de la campagne, le mouvement "génération Z" qui milite pour une candidature du polémiste Eric Zemmour à la présidentielle 2022. 

Une initiative qui a choqué les proches des victimes, dénonçant l'instrumentalisation et l'utilisation des portraits sans autorisation. L'association "13onze15" a porté plainte contre X après la diffusion de ces photos.

"C'est dégoûtant, le mot est faible. On est dégoûtés c'est à vomir. Imaginer qu'un groupe politique, quelle que soit sa tendance puisse manipuler et utiliser ainsi de manière scandaleuse les victimes des attentats du 13-novembre, c'est révoltant et nous réagissons", assure à RMC Philippe Duperron, président de l'Association des victimes 13onze15.

Des images de victimes d'autres attentats sont également utilisées, comme celles de Samuel Paty, de Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, ou encore du prêtre Jacques Hamel.

>> A LIRE AUSSI - Présidentielle: mais qui se cache derrière les affiches en faveur d'une candidature d'Eric Zemmour?

Romain Houg (avec G.D.)